I’M A DIVA

Pour la reprise des entraînements synonyme de sélection en vue du Crit, les pompoms ont fait le plein à la recherche de nouvelles Beyoncé.

On se serait cru à Oxford Street lors du fameux black Friday ou à l’ouverture des portes d’un concert des One Direction. Mercredi 21 septembre, 18h15, une armée de demoiselles (les cris en moins… enfin non attendez ils arrivent) marchaient sur le DOJO d’Unitec. Les pompoms de Sciences Po Bordeaux étaient bel et bien de retour. Et comment, puisque ce sont environ 40 jeunes motivées qui ont participé au premier entraînement mais surtout première phase de sélection pour le Crit avec 10 places à la clé. Des 4A, quelques 3A anciennes ou nouvelles venues mais surtout une file inarrêtable de 1A prenaient place, petits shorts, débardeurs et sourire de sortie. Ces derniers allaient vite disparaître, la faute à l’échauffement biceps-fessiers-cuisso-cardio-abdos mené par la Capitaine Annaëlle. La reprise était donc rude après un été passé à se dorer au soleil ou un Erasmus où la principale activité sportive se résume au lever de coude.

Phase I : Liberté

Après cette mise en jambes passons aux choses sérieuses, et qui dit sélection pompom dit forcément diagonale beyoncé. Oui, la fameuse et indémodable traversée de salle qui passe les années en rencontrant toujours le même succès. Déhanché et large sourire de rigueur, ce petit exercice a pour objectif de « se lâcher », autrement dit de révéler le potentiel scénique de chacune.

Phase II : Egalité

Le second mercredi des sélections avait pour but de déceler les particularités des recrues. Une par une elles allaient présenter une petite chorégraphie au jury pour mettre en avant leur potentiel : 3 fauteuils retournés et c’est gagné. Gymnastes, zumba, charleston, hip-hop ou même ragga il est clair que toutes ont quelque chose à apporter cette année.

Phase III : Beyoncé

Le troisième et ultime mercredi de sélection laissait la part belle à la danse grâce à l’apprentissage d’une chorégraphie issue du Crit de l’année dernière. Après concertation, débats et maintes réflexions, les deux capitaines avec le renfort de « Maman Mathilde », (capitaine à la retraite) ont dû procéder à la fatale sélection. 10 filles ont décroché le précieux sésame, et forment ainsi une équipe de choc qui vise un quatrième string d’or d’affilée.

 

L.L

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *