Scandale à la Féria : La vachette était parisienne !!!

Pour les déserteurs qui auraient zappés la Féria pour aller à la soirée du BDA (#shame! #confess! #marched’expiationprochainement), qui auraient vu les photos (d’une qualité troublante pour le LSD d’ailleurs) sur notre page fb et qui se seraient dit ah mais ça avait vraiment l’air super j’aimerais tellement que quelqu’un me raconte comment c’était pour que je déprime d’avoir loupé ce moment d’anthologie ; et bien pour ces personnes-là, le Sportif Déchaîné se la joue Père Castor pour te raconter une histoire.

 “La Victoire dont le calme légendaire était troublé par musiques et cris”

Alors Mercredi dernier (dernier comme notre classement dans la compét’ d’ailleurs… Spoiler alert !), sur une place de la Victoire dont le calme habituellement légendaire était troublé par musiques et cris, que plusieurs écoles s’affrontaient dans l’arène. Ambiance criteuse avant l’heure, notre délég’ (en effectif réduit il faut l’avouer… Hum hum !) s’installe dans les gradins en échangeant de chaleureux encouragements avec les stapsiens sur sa gauche (nan mais tu t’es cru dans l’émission Tous ensemble ou quoi). Les jeux peuvent alors commencer (#maytheforcebewithyou-guys-). Au menu des Férias : tirs à la corde, bain de piscine, balanciers, bidons d’eau à remplir, jeux de cerceaux, rodéos sur des ânes… Sauf qu’on n’est pas en colo et qu’à tout ça tu peux rajouter trois vachettes dont la fougue et l’agressivité ne sont pas sans rappeler la ruée des sciencespistes sur la seule machine à café de l’IEP remise en service cette semaine.

Loin de moi l’idée d’édulcorer et de ne pas décrire les performances de notre école de façon totalement objective, comme le stipule la charte du Sportif Déchaîné (mais de toute façon personne ne contredit Père Castor quand il raconte une histoire donc tu me laisses finir) ! Donc: loin de moi l’idée d’édulcorer notre performance mais il semble malheureusement évident que nous n’avons pas réellement été à la hauteur (avec un score de 1 point et donc une place de dernier à égalité avec une autre école dont le LSD a zappé le nom)…puisque la vachette était parisienne et avait sans aucun doute été grassement payée pour faire perdre le rival principal de la délég’ parisienne au CRIT !!! [cris de révolte du lecteur]. Heureusement pour l’honneur de la réputation sportive de notre IEP, le Sportif Déchaîné avait bien mené l’enquête et découvert le pot-aux-roses (enfin le pot aux jaunes et noirs plutôt): voir les preuves irréfutables à la page 29.

M.F

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *