De l’amour et de l’action

FOOTBALL La reprise commence à peine que nos joueurs ont déjà joué leur premier match. Les Gros Rondins et les Spartaks se sont affrontés dans un match historique qui s’est terminé par une égalité à la plus grande joie de nos amis Spartaks. Entre combo de têtes et d’impacts, démonstrations d’affection et encouragements, nos équipes ont commencé leur préparation pour le CRIT. Nos adversaires peuvent commencer à trembler!

Le Jeudi 22 septembre à François Bordes on pouvait assister au premier match de l’année. LE match de la rentrée entre les Spartaks et les Gros Rondins, deux des trois équipes de foot que compte notre cher IEP Bordelais. Nos équipes, victimes de leur succès ont même dû organiser des sélections pour choisir leur joueurs. Les capitaines ont aussi tenu à nous préciser qu’ils prenaient un bon nombre d’Erasmus dans leurs rangs, et oui car ici on accepte tout le monde et on s’aime tous et c’est beau. Les Spartaks ont cependant subi une trahison déchirante quand Arnaud Maufey les a quittés pour partir chez l’équipe adverse.

Aussi, nos joueurs ne manquent pas d’imagination quand il s’agit de se choisir des surnoms, sur le terrains nous avions entre autres, Jésus Kist, Faudel, France Gall, que de personnalités Mais revenons-en au match!

Les Gros Rondins attaquent dès le coup d’envoi et marquent dès la deuxième minute, preuve qu’ils sont déjà prêts pour le CRIT! Les Spartaks se défendent bien et mettent l’ambiance sur le terrain en retour.

Le premier but de la saison!

Nos deux équipes font aussi preuve d’un très bel esprit d’équipe; les deux capitaines se donnent des conseils, les anciens aident les petits nouveaux, et les joueurs des deux équipes se font même des câlins. Des joueurs très honnêtes aussi, quand un Eramsus tient absolument à affirmer qu’il avait bien touché la balle avant qu’elle sorte. Cependant, Arnaud n’est apparemment pas encore pardonné par les Spartaks qui refusent même de le marquer pendant une bonne partie du match. Lors de ce match historique donc, nous avons pu assister à un combo non pas de deux ou de trois mais de quatre têtes d’affilées!! Ainsi qu’un enchaînement de contacts, trois en moins d’une minute juste après la mi-temps. Les Gros Rondins ont aussi voulu nous faire part de leurs talents artistiques en réalisant une figure pour arrêter une frappe des Spartaks, cependant cela ne fut pas suffisant et ces derniers arrivent à égaliser! Un moment historique pour eux qui se croyaient presque au CRIT après ça. Ce match se finit donc sur une égalisation maginifique de nos chers Spartaks.

A.P

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *