Ça chasse, ça but & co : match Footacagole-Kedge

Et c’est dans un froid de canard que nous avons retrouvé notre équipe de football féminin préférée (et ça, c’est incontestable) pour son premier match de l’année contre l’ennemi héréditaire.

Au programme : de la frappe, du but, des occasions, de la motivation. Résultat final : 5-1, mais l’histoire ne dit pas qui a eu combien. Et, oui cher lecteur, c’est ça, le journalisme indépendant. Et comme ça, ce qui est bien, c’est que chacun peut laisser libre court à son imagination.

Highlights.  

Revenons aux choses sérieuses : le résumé de la rencontre. D’abord, il y a la distribution de la feuille de match, les derniers conseils, la montée d’adrénaline, le coup de sifflet.  Dès les premières minutes de jeu, les footacagoles font « pressing » (note au novice, il n’est ici point question de repassage, mais bien d’une technique offensive). Les footacagoles  enchaînent les occasions.  Coup de stress général à la 20ème minute : la gardienne, se prend en pleine nuque le protège tibia d’une adversaire  qui, apparemment, n’avait pas trop bien compris que le but du football n’était pas d’elle-même rentrer dans les buts,  mais bien d’y  faire rentrer le ballon. Heureusement, notre valeureuse gardienne reprend rapidement ses esprits, et son poste.

Merci Kedge pour ce moment. 

19.12h : c’est assez rare pour le noter, Kedge marque un magnifique but. Cher lecteur, pas besoin de relire 36 fois la phrase précédente, tu ne rêves pas. Même si son nom ne l’indique pas, le rédacteur du LSD a parfois les idées claires, et lorsque Kedge marque contre son camp, celui-ci, le temps d’un instant, en vient à apprécier les talents footballistiques des joueuses de Kedge. En l’occurrence de sa numéro 4.

Les belles actions footacagoles se succèdent, entre-autres celles de Ninon, Juliette et de Sabine qui, d’ailleurs, loupe à deux crampons près les filets adverses alors qu’elle dégage un corner. Seconde mi-temps : Le rythme du jeu s’accélère,  Clem fait un poteau. Encore une fois, Kedge a eu de la chance. A trois minutes de la fin, la 10 de Kedge -la plus fourbe du lot- marque. Sale gosse.

« on perd souvent le premier, mais on gagne toujours le deuxième »

Nous conclurons cet article sur les quelques mots de la capitaine, Léa : « on perd souvent le premier [match de la saison], mais on gagne toujours le deuxième ». Les  footacagoles, c’est comme du bon vin : ça devient toujours meilleur avec le temps, et on ne s’en lasse pas. Alors à bon entendeur, à la prochaine !

M.F.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *