C’est ball’ot au futsal

03 novembre, 18h30, Cosec. L’équipe 1 de Foot Sale est impatiente d’en découdre face à ses premiers adversaires de la saison qui ne sont autres que STAPS et UBM. Apeurés, l’UBM déclare forfait. Ce sera donc un duel haletant entre nos sciencepistes et les « stapsiens », en deux mi-temps de 15 minutes.

Pas l’temps de niaiser.
Dès le coup d’envoi, les joueurs de Foot Sale se montrent offensifs et pilonnent le but adverse pour mettre la pression au STAPS. Mais nos ennemis imprudents tentent la technique du « sur un malentendu ça peut marcher » et continuent de s’opposer à la machine de guerre futsalo-sciencepiste. Ils marquent un premier but, puis un 2e, etc… à la mi-temps, STAPS mène 4 à 0. Naïvement, l’ennemi croit que le match est dans la poche. Que nini ! Cela fait évidemment parti du plan de nos sciencespistes, qui, en fins stratèges et en bons diplomates ont choisi d’accorder une avance à leurs adversaires afin de mieux les mater en 2e mi-temps.

It’s time to fight.
La 2e mi-temps, parlons-en tiens ! Foot Sale est remonté à bloc et ne perd pas son temps pour montrer aux effrontés stapsiens c’-qui-l’patron. Même pas une minute de jeu que Maxime a déjà marqué (à vrai dire l’action fut si fulgurante que le LSD, pourtant ultra-attentif, ne l’a pas vue…). Il est vite imité par Paco qui inscrit un deuxième but (spotteeed) ! Quelque peu contrarié, STAPS tente de répliquer. Malheureusement pour eux, du côté sciencepiste : « le gardien is on fire ! » et enchaîne des arrêts aussi beaux les uns que les autres. Mais ça ne s’arrête pas là et Foot Sale continue de mener sa riposte : 3e but, signé Alex. Histoire de conserver un peu de suspens, nos joueurs accordent à STAPS un nouveau but. Soit. Mais évidemment, ce n’est que pour mieux répliquer par la suite ! Jean-Baptiste inscrit le 4e but, puis Hugo égalise à l’occasion d’un penalty. Plus que trois minutes de jeu, 5 partout: suspens au maximum.

Place au complot.
C’est à ce moment que les joueurs de Kedge décident d’envahir la salle. Ils forment alors une barrière de culs (#EnManqueDeCRIT) dans le seul but de bloquer le champ de vision des reporters du LSD. Cela laisse le temps au STAPS de corrompre l’arbitre qui leur accorde un 6e but durant les dernières secondes.

Victoire officielle du STAPS. Scandale. Victoire idéologique de Sciences Po. Gloire à eux.

E.D

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *