Hand’aloozes (équipe 2) : le Retour

Et c’est pour leur second match que l’on retrouve les Hand’aloozes équipe 2. Score final, 37-13 pour l’UBM. Ok, on a perdu. Mais beaucoup moins que la dernière fois. De match en match, le « goal gap »  de l’équipe 2 diminue. Pourvu que ça continue !

Il y a beaucoup trop de choses à raconter sur ce match. Le LSD va aller dans les grandes lignes.

Debrief technique

En exclusivité live, voici un florilège des techniques sportives –plus ou moins légales- utilisées pendant la rencontre. First, la technique UBMienne dite du « pingouin », qui consiste à glisser sur le ventre dans la zone pour tirer perfidement (toujours à plat ventre). Cette technique a pour avantage de prendre par surprise le goal, mais nécessite un minimum de graisse abdominale (pour la glisse), ce que nos joueuses, dans leur grande sveltesse, n’ont malheureusement pas. Nos Hand’aloozes ont toutefois pu s’adonner à la  technique du « crottin attire la mouche » : dès qu’une bonne joueuse est repérée, toute l’équipe se jette sur elle pour l’empêcher de faire quoique ce soit. La technique préférée du LSD reste cependant « l’écrase gardienne », utilisée par nos filles avec un plaisir non dissimulé. Comme son nom l’indique, il s’agit de tirer des patates sur la gardienne là où ça fait mal, afin qu’à la fin de la rencontre, celle-ci ère dans les buts sans trop savoir pourquoi.

Les personnalités marquantes

Bien sûr, dans un sport équipe, tout le monde compte. Le LSD a toutefois remarqué des personnalités à mettre sous la lumière des projecteurs. TOP 5 du hitparade : la « compteuse », qui, du bord du terrain, s’énervait toute seule parce qu’il y avait trop de buts à compter, et que les supporters l’empêchaient de voir les filets. Hihihi.  TOP 4 : l’arbitre, soit LE mec LE plus inutile du monde. Quoique : quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Et tous les coups sont permis.  TOP 3 : la 3 de l’UBM, la seule à marquer. TOP 2 : Lola (capitaine de l’équipe 1), qui a été là pour l’équipe 2.TOP 1 : dédicace spéciale à « technofrite », joueuse et supportrice fervente, qui a vraiment tout donné en termes de soutien à l’équipe et à la gardienne Justine.

Voilà voilà. Déjà The End. Venez les voir les Hand’alooze en live, elles envoient du ballon et du rêve.

M.Fa.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *