Le Torpédo en progression

Nous avions laissé le Torpédo à 3-6 dans le premier set. Malheureusement, l’Ensierb-Matmeca prive nos joueurs d’une seconde manche. Le bloc soviétique progresse mais s’incline tout de même sur le score de 1-5.

Après deux défaites d’affilée, le kokollectif arrivait motivé comme jamais face à une équipe vert pâle qui ressemblait plus aux jardiniers de François Bordes qu’à des footballeurs aguerris. Point de problème matériel de protège-tibias cette fois-ci, ni de changement de terrain à la dernière minute, tout semblait réuni pour offrir une belle prestation aux quelques supporters venus admirer leurs athlètes.

Le début de match tenait ses promesses avec des occasions de chaque côté sans qu’aucun ne puisse prendre le dessus, grâce notamment à de bons arrêts de notre gardien. Comme diraient certains, heureusement que Martin veille !!! Il laissa toutefois passer un premier ballon au fond des filets, après 20 minutes de jeu. Rien d’anormal pour un Torpédo qui aime se compliquer la tâche. Rien d’alertant non plus au regard de la domination incontestable de nos joueurs en nombre de touches, corners, et même hors-jeux !!! Mais c’est surtout techniquement que le Torpédo affirmait sa supériorité en première période: ça tricote, ça dribble, ça tacle, ça fait des petits ponts et des une-deux en veux-tu en voilà… mais ça ne concrétise pas. Le manque de réalisme à l’avant est criant, alors que la défense est en souffrance. Le couperet tombe juste avant la mi-temps, le Torpédo est mené 2-0.

« et sans crampons s’il-vous-plaît »

À la pause, les mots sont durs: « C’est le pire match depuis le début là les gars… ». Piqués dans leur honneur les joueurs se devaient de réagir. On fit alors appel aux talents du banc, où certains étaient confortablement installés (n’est-ce pas PL). Du sang frais, des jambes affûtées pour renverser le cours de l’histoire. Mais les Verts ne baissaient pas la garde et enfonçaient le clou : 3, 4, puis 5-0 d’une belle frappe du droit croisée. Malgré tout, Samson sauve l’honneur en fin de match, et sans crampons s’il-vous-plaît !

Certes les résultats ne sont pas encore là mais le Torpédo progresse et ne prend plus de set ! Ils font même mieux et assènent une troisième victoire idéologique de rang, les Verts finalement apeurés par les chants soviétiques : « Kaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaline » … vous connaissez la suite !!!

L.L

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *