Kedge et la corruption : une parfaite corrélation

Les  Hand’aloozes (Équipe 1) se sont malheureusement inclinées 31-4  face  à une équipe totalement représentative de l’institution qu’elle représente. 

Comme à son habitude, Kedge a fait du Kedge.  Ce fut 60 minutes de tricheries, de provocations, d’attaques et de procédés malhonnêtes. L’anti-jeu a dominé tout au long du jeu.

« Elle est mignonne. »

5 minutes de jeu. Déjà 3-0 pour Kedge. Quand soudain, une joueuse de Kedge,  surement jalouse de ne pas avoir réussi le concours d’entrée de l’IEP le plus sélectif, se jette sur la capitaine des Hand’aloozes, Lola, et la blesse à la jambe. Coup dur pour les Hand’aloozes. Lola doit sortir sous les sourires de ses adversaires, contentes d’avoir réussi leur coup. Néanmoins, ce n’était que le début. Le pire était à venir.

Quelques minutes plus tard, une joueuse de Kedge marque un nouveau point qui aurait dut être refusé. Erreur d’arbitrage ? Pas si sûr. Face à la réaction indignée des supporters des Hand’aloozes, l’arbitre donne en guise de justification la phrase suivante : « Elle est mignonne.« . Le célibat La corruption des arbitres est bel et bien prouvée après moins de 10 minutes de jeu seulement. On aurait pu remplacer leur tshirt « Officiel » par « Kedge », ça aurait eu le mérite d’être moins hypocrite.

« On a réussi un vrai concours nous ! »

11 minutes de jeu se sont écoulées : Kedge enchaîne les tricheries et les provocations pour arriver au score de 9-0. Quand soudain, Sciences Po s’élance et marque son premier point. 9-1. Enfin du mérite dans ce « match ». Mais les « erreurs d’arbitrage » s’enchaînent et Kedge mène 16-3 à la mi-temps. Malgré l’arrivée de la Banda et des Pompoms, l’anti-jeu se poursuit à la reprise et s’affirme lorsque une joueuse de Kedge fait semblant de tomber face à une Hand’alooze. Immédiatement, la colère monte d’un cran chez les supporters s’illustrant via des déclarations telles que « Fascistes !« , « Antisémites ! » ou bien « On a réussi un vrai concours nous !« . Malheureusement, cette dernière réplique pourtant pleine de vérité n’a pas bien plût puisque un homme lambda est venu nous voir du banc de Kedge en nous demandant de cesser de crier cela parce que « Les arbitres en ont marre« . Le rapport ? On le cherche encore avec l’honnêteté de Kedge.

« Qu’est-ce qu’il vous a manqué face à Kedge ?  » : « Des arbitres. »

Au final, Kedge s’impose 31-4. Interviewée quelques minutes après la fin du match, nous sommes allés demander à la capitaine des Hand’aloozes, Lola, ce qu’il leur avait manqué face à Kedge. Sans hésitation, cette dernière nous répond : « Des arbitres« . Espérons que les Hand’aloozes, qui sont toujours deuxième de la poule,  feront face à une équipe de meilleure dignité et à des arbitres moins corrompus le jeudi 1er décembre pour leur prochain match (Équipe 2).

En effet, nos défaites face à Kedge se passent d’explications sportives. Comme on le dit souvent au LSD :  « Chez nous, IEP ne rime pas avec RIB. ».

 

Y.A

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *