Hand’Alooze team 2: coucou l’IUT

Bonjour et bienvenu à toi, ô, grand lecteur devant l’éternel. Dans cet article, tu vas pouvoir te tenir au courant d’un évènement très important ayant eu lieu dans notre tribu science-piste. Ne faisons plus durer le suspense plus longtemps : Il s’agit du match que les Hand’aloozes équipe 2 ont disputés contre « IUT Tech », une école sordide dont personne ne soupçonnait l’existence avant le match.

L’humiliation des adversaires.

Au coup de sifflet, les hand’aloozes  commencent en trombe : elles inscrivent une pluie de buts dans les cages de l’équipe adverse. Easy, parceque la plupart du temps, leur goal est totalement endormi, ou sous l’influence d’on ne sait quelle substance, qu’elle ne bouge absolument pas. Bref, il suffit à nos filles de percer la défense pour marquer.

Les Hand’aloozes profitent aussi des nombreuses balles perdues de leurs adversaires. D’ailleurs, à la 15ème minute du match, une de nous joueuse, de son petit nom « la compagnie créole », réussit à intercepter une passe en cloche maladroite qu’une IUT de Tech tente de faire à une autre IUT de Tech. Ce moment est l’apothéose de l’humiliation. Tout l’équipage IUT de Tech est déjà monté en avant, notre joueuse se retrouve seule, mais vraiment toute seule, devant les buts adverses. Notre guerrière aguerrie se contente de faire un magnifique jet de balle en cloche pour marquer face à une gardienne, qui, en plus de ne pas être une championne de dynamité et d’activité, fait 1.10 m les bras levés.

Dernier volet (et pas des moindres) de l’humiliation de l’IUT Tech : la présence science-piste extra-terrain. Supporters et Nez-Rouge sont venus en masse pour supporter l’action Hand’alooze, et n’hésitent pas à faire entendre de la voix. « On prend du plaisir », lance l’un d’entre eux. Le coaching Nez-Rouge reste fidèle à lui-même.

A la mi-temps, les Hand’aloozes jubilent. Autant vous dire que leur capitaine Lola n’en peut plus. L’équipe d’en face est faible, la première victoire (mais pas des moindres) de l’équipe 2 s’annonce.

Nos filles ne se déconcentrent pas, et maintiennent la pression. Elles usent de toutes les parades pour récupérer la balle (#ventriglisse). Les gardiennes ne se laissent pas impressionner et arrête souvent ce qui s’approche un peu trop des cages.

Le problème, c’est que si les Hand’aloozes sont énervées -c’est dans leur nature- (#handaloozesnrv), l’IUT Tech l’est encore plus. Et la compétition fait rage. Les ailières adverses se montrent particulièrement redoutables.

Finalement, le score final est de 18-14. Ou de 14-18, à vous de choisir. Ok, bon, en fait, les Hand’aloozes ont fini par perdre. La faute aux ailières, et à un arbitre un peu limite. Mais la victoire affective est là : les filles de la team 2 ont montré qu’elles étaient capables de sortir les crocs, et prouvé aux filles sélectionnées pour le CRIT, qu’il valait le coup qu’elles se battent pour RPZter une équipe de folie.

Mathilde Fahy. 

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *