Avec la Banda, les autres IEP n’ont pas fanfaronné !

La Dé Banda De a remporté le prix de la Meilleure Fanfare pour le CRIT 2017, réitérant le succès de 2016 ! Tel mon tout premier article, je finis mon dernier article (de l’année) sur la Banda et c’est non sans fierté ! #clarinettedulove #JeVousKiffe

 

Sans La Dé Banda De, le CRIT n’aurait pas été le CRIT. Du jeudi soir au dimanche soir, je les ai collé en leur taxant au passage beaucoup de jus d’orange. Hein ? Quoi ? Ce n’était pas du jus d’orange ? La Bandalcoolique ? AHAHAH ! Soyons sérieux cinq minutes. C’est pas comme s’ils avaient inventé un système pour cacher de l’alcool dans leurs instruments voyons… Quelle indignité. Nous sommes sur le service public quand même.

 « Seule La Licorne (chuuuuuuuuuuut)… »

Totalement sobres (surtout Elias et son souba), ils étaient au galop d’essai sur tous les terrains pour encourager la délégation chante à l’unisson : football, rugby, handball, basket, volley et même le ping pong (oui je sais qu’on dit « tennis de table » normalement mais je m’en fous autant que Sciences Po Grenoble) ! Sous les yeux ébahis de Yves Déloye guidé par Jöel Monlezun, la Banda a clamé son amour pour Paris sur le terrain (« La Tour Eiffel est une… »). Un des meilleurs moments de la Banda à ce CRIT ? La finale de volley masculin sans aucun doute. Dès le début, ça s’ambiançait entre les bordelais, les lillois et les strasbourgeois qui se tapaient l’incruste. Seule La Licorne (chuuuuuuuuuuut) manquait à la fête, occupée en pleine recherche de bouteilles d’alcool inexistantes aux alentours de la Banda.

 

« Au son de la flûte d’Hélène et de la trompette de Paulin… »

 

Cependant, le rôle de la Banda ne se limitait pas à foutre l’ambiance sur les terrains. Dès l’arrivée des délégs, les rouge et noir se sont fait remarqués sur les infras au son de la flûte d’Hélène et de la trompette de Paulin. Fans de la version Sciences Po Bordeaux des Yeux D’Emilie (« Moi j’ai Fait un rêve que ce CRIT jamais ne s’achève »), tous les criteux ont dansé dehors autour du saxo de Pierre et de la clarinette de Louis/Jésus. Vive le multiculturalisme (H2L ne m’en veut pas stp) !

Malgré la concurrence des autres bandas avec un tambour et une cymbale chacune (bon ok Toulouse avait une trompette et un saxo en plus), c’est la Banda de Bordeaux qui a remporté logiquement le prix de la Meilleure Fanfare pour ce CRIT 2017 ! Les musiciens bordelais, même après la gueule de bois (et de cuivre), ont gavé cassé les côtes du Rhône. La Banda repart encore avec le Cor de chiasse ! Les gars, les filles, vous avez apporté une putain d’ambiance et vous avez rendu ce CRIT inoubliable. C’était un plaisir de vous accompagner. Merci camarades ! ♥

 

Y.A

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *