L’Édito d’avril (CRIT) : « Ce n’est qu’un aurevoir »

Et un de plus… Le CRIT de Lyon a tenu ses promesses. La Fédécrit pas trop, elle était un peu caca cette année. Mais bon, ça nous a certainement pas ruiné le week-end. Une fois de plus, Bordeaux termine premier du classement (non, c’est pas de la mauvaise foi, Paris ça compte pas). Et, encore une fois, c’est grâce aux Barbads qui ont terminé sur le podium cette année (non, ce n’est pas une intox).

« Devant la beauté et l’élégance de nos danseuses… »

Ce CRIT nous a fait passer par toutes les émotions possible. Devant la défaite des Rugboeufs et des MPMS en finale, nous avons pleurer. Devant la 4e place des Pompoms, nous sommes restés dans l’incom-préhension. Devant la beauté et l’élégance de nos danseuses, nous étions en admiration. Devant la puissance et la vitesse de nos nageurs/nageuses, nous avons célébré la victoire (y’avait personne, mais loin des yeux près du coeur). Devant la finale du volley masculin, nous avons chanté à l’unisson pour nos futurs champions. Et, évidement, devant un énième Cor de Chiasse de la Banda, nous sommes restés…habitués.

Papa Joël, ce CRIT était pour toi

Et ces résultats, on devait aller les chercher. Pour faire le kéké devant l’Esprit Déloye, bien sûr, qui était la star du CRIT de Lyon. Mais surtout pour papa Joël.
Depuis 1987, Joël Monlezun a connu toutes les générations de sportives et de sportifs ayant participés au CRIT. Son aura nous a toujours inspiré, et quand il débarque sur le bord du terrain, il vrai qu’on puise au fond de nous-même pour le rendre fier.
Alors papa, j’espère que tu es fier de nous. J’espère que tu es fier de notre délégation Rouge et Noire, de notre esprit et de nos résultats.
De la part de tous les étudiantes et étudiants que tu as connu depuis ton arrivée en 1980 : merci Papa Joël.

Pour ma part, il est vraiment temps de quitter la villa LSD. Je laisse mon bébé dans les mains de Lucie Lardé, je sais que tu t’en occuperas bien.

Vive le CRIT, et vive le LSD.

Connor Owens

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *