L’Édito de mars : « SVP, redoublez tous »

Mon père me disait souvent que nos années étudiantes sont les plus belles années de notre vie. À en voir cette photo, je pense qu’il avait raison. Cet édito étant (presque) mon dernier pour le LSD, j’en ferai quelque chose de personnel, if you may.

Le Sportif Déchaîné, c’est une bande d’étudiantes et d’étudiants avec un amour inconditionnel pour le sport et pour la blague nulle. Surtout la blague nulle. À ce titre-là, comment ne pas demander à Manon François de devenir vice-présidente de la rédac’ ? (#menveutpas). Depuis son arrivée en février 2016, soit un mois après la refondation du journal, le # a envahi les articles du LSD, tout comme les blagues Koh Lanta. L’INSEE a par ailleurs estimé que les fotes d’aurtohgraf dans le journal ont diminué de 124% depuis cette date (oui, avant c’était la saint frusquin #expressiondevieux). Oui, Manon a apporté sa pierre à l’édifice, plutôt son mur même (LOL). Alors #merci, pour tes blagues, tes idées, ton dynamisme et surtout le temps que tu as consacré au Sportif Déchaîné (7000 heures sur les 8760 disponibles de l’année).

Sugar, spice and everything nice

Et des merci(s), on en doit à toute l’équipe, car une véritable dream team s’est constituée pour la saison 2016-2017. Le LSD ne serait pas ce qu’il est sans les photos exceptionnelles (et nombreuses) de Manon Chastagnol, les articles communistes et pro-Barbad de Yanis Alidjra, la fiérté spartiate de Jean-Baptiste Assouad, ou encore le lobbying Hand’Aloozes de Clémence Caubet. Ajoutez à cela les blagues à caractère sexuelle de Vincent Zanello, les articles sectaires d’Arnaud Dupuy, l’amour de May Lavo pour Lloris et bien sûr l’autre lobbying Totally Spurs et Pôle Rando de Justine Bouzat. Pour terminer, n’oublions pas le talent humoristique de Lucie Lardé, la couverture médiatique des MPMS via Mathilde Fahy et enfin, les horoscopes affinés de Baptiste Veyssy et les photomontages kitsch de Pauline Sanchez. À vous tous, je vous souhaite de redoubler cette année, histoire de reprendre les mêmes et de recommencer (#UMP/LR).

Continue de faire vivre le LSD, cher lecteur

Mais le plus grand des merci, il est pour toi cher lecteur. Depuis plus d’un an, tu nous arraches des mains les exemplaires du LSD lors de la distribution. Tu ne cesses de commenter nos posts sur facebook. Tu collectionnes les Pad’chichis (coucou Céline) et tu fais les mots croisés du journal en cours d’amphi (#désolesprofs). Alors continue, continue de faire vivre ce journal car rien ne nous rend plus heureux.

En guise de conclusion, comment ne pas citer Julien des Marseillais. « Merci, merci à tout le monde pour cette aventure unique et inoubliable. Il est temps pour moi de quitter la villa. Je vous aime ».

Connor Owens

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *