Une rentrée en baskets pour les danseuses

Finie la détente sur les plages de sable chaud et les soirées endiablées au coin du feu, maintenant retour aux choses sérieuses pour nos danseuses hors pair.

Nos très chères et bien aimées danseuses ont repris l’entrainement il y a maintenant un mois, sous le commandement de nos joyeuses capitaines Célia Viou, Pauline Lavillenie et Eva Holdernesse-Lafargue. Après plus de 2 mois de vacances, dure dure de se remettre au sport. Mais c’est parti, on ne les arrête plus. A peine arrivée que le travail commence déjà par des échauffements, dans la joie et la douleur… mais surtout dans une salle remplie à craquer. Et oui, il faut se remettre en forme comme il se doit pour pouvoir battre de nouveau Paris lors du CRIT

« Pas de doute, nos danseuses sont motivées à bloc »

Première, seconde, quatrième, ça fait beaucoup de positions à maitriser, mais cela ne leur fait pas peur. Nos jeunes danseuses continuent donc l’entrainement avec une série d’exercice de placements de pieds et de positions.
La pause arrive enfin et les sportives en sont ravies. Mais attention les filles (et les garçons), le pire reste à venir. En effet, Célia, Eva et Pauline leurs ont réservé une série d’abdos qui vont les faire suer. Allez courage, c’est bientôt la fin…

« Pas de répit pour nos danseuses »

Après les abdos, on continue avec les étirements, afin de retrouver leur souplesse d’avant les vacances. Elles enchainent ensuite avec les diagonales. Pas de bourré, pas chasser, saut… elle n’arrêtent pas tant que la musique résonne dans la salle. Après quelques chutes, les voilà reparties de plus belles.

« Petit freestyle de Hip Hop qui enflamme la piste »

Arrive le moment tant attendu pour nos danseuses : le moment de la chorégraphie. C’est parti pour se bouger sur le dancefloor… mais ce ne sera pas du contemporain, ni du moderne jazz. Non, c’est le hip hop qui sera à l’honneur avec une petite démonstration d’Eva. Tout le monde enfile ses baskets. Eva, Queen du Hip Hop, leur montre les pas à réaliser et hop les danseuses s’exécutent. Elles s’en sortent plutôt bien d’ailleurs.
Au final, il semblerait que nos danseuses se soient bien amusées et surtout bien dépensées. La fatigue se fait quelque peu ressentir. Et comme le dit le dicton « après l’effort, le réconfort ». Alors place au repos pour nos jeunes ballerines. Elles se détendent régulièrement lors de soirées comme celle du BDA ou elles nous ont fait l’honneur de leur présence. Prochain rendez-vous lors de la manifestation pour l’association Echo’Logik et le 28 novembre pour l’apéro concert.

E.B

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *