Blind woman rugby ? It’s so fancy !

Vous n’avez jamais entendu parler de ce sport d’un nouveau style ? Les MPMS vous racontent tout !

C’est dans la champêtre commune rurale de Gradignan cedex que nous avons retrouvé nos MPMS, qui ont décidé de disputer leur match de rentrée contre leurs petites copines de BSA (Bordeaux Sciences Agro).

Un terrain de Foot pour jouer au rugby : why not ?

Après avoir galéré comme jaja pour accéder à la tanière de sciences agro, dont l’entrée de la tanière est cerclée par des kilomètres de grillages, les MPMS rencontrent leurs consœurs paysannes. Celles-ci leur annoncent la couleur : pour d’obscures raisons, la rencontre aura lieu sur un terrain de foot désaffecté. Les MPMS ne se laissent pas déconcerter et commencent leur échauffement, entourées par leur 3 cocoachs.

All cats are grey in the dark 

Avant que l’échauffement ne se termine, la nuit se lève. El petit problemo, c’est que la paysannerie sciences Agroise n’avait pas du tout anticipé ça, et que le terrain, comme tout bon terrain du rural profond qui se respecte, n’est pas équipé en lumière… La rencontre commence donc dans l’obscurité la plus totale.

Le rugby en mode lampe frontale

Pour le plus grand plaisir des MPMS, le blind rugby décuple le nombre de contacts enregistrés ! Les plaquages, mais également les inter-collisions (rentrée dedans entre nanas d’une même équipe) et les auto-viandages (notons que le terrain est loin d’être plat !) sont donc monnaie courante.

La MPMS s’adapte, mais jamais ne meurt ! 

Clairement, ce n’est pas évident, et plutôt dangereux de jouer au rugby dans le noir complet… Heureusement, les MPMS s’adaptent :« avec l’odorat, on se débrouille » nous lancent l’une d’elle. Le LSD, interloqué, lui demande de poursuivre son explication : « oui, en fait, on les repère à leur sueur ». Héhéhéhé… Plaisir des sens en mode rugby féminin… Comme quoi il en faut plus que ça pour perturber une MPMS … Il en faut vraiment plus pour les refroidir !

Eviction des pervers

Le Blind woman Rugby demeure une petite déception pour Roger, supporter BSA, que les LSD a pû interviewer : « moé j’étais vnu ici pour voir des ptits shorts, bah finalement j’peux même pas voir ». Merci Roro pour ta présence. Finalement, on va peut-être généraliser la pratique du rugby by night, nan ?

Résultat du match

Bon bon bon, pour cette fois-ci, les MPMS n’arrivent pas à s’imposer. La piquette de début d’année est une sorte de tradition chez les MPMS, qui ensuite, progressent vite jusqu’à être complètement prêtes à défendre leurs couleurs et leur honneur au CRIT.

Un problème de fond 

Le premier constat à faire, c’est que les MPMS manquent cruellement d’avant : sveltes, les MPMS n’arrivent à faire le poids contre les gabarits de type 3 tonnes 5 de sciences agro… Et ceci depuis des années !

Des problèmes de formes 

Go for it : un peu plus de communication, des stratégies et postes de jeu à définir ensemble en entrainement, ainsi que des meilleures conditions de jeu (et là, difficile de faire pire!), et les MPMS nous offriront de belles victoires !

M.F

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *