Les Barbads dans la légende

BARBADS : Le CRIT 2017 restera dans les mémoires barbads pour l’éternité. Les badistes de l’IEP ont joué avec le coeur pour atteindre les demi-finales du Critérium de Lyon et terminer sur le podium.

BARBADISSIME. Aucun autre mot du dictionnaire français ne pourrait résumer aussi bien l’aventure du badminton au CRIT 2017. Armés de leurs raquettes, de leurs flûtes et de leurs grosse baguettes, les badistes de Gryffondor (et Simon Chauvel, qui est a Poussouffle) ont jetté un sort à tous leurs adversaires.

Phase de moule

Après avoir réussi à faire passer les bouteilles d’Evian dans le gymnase de Bron (#mercilesboîtesdevolants), les Barbads se préparent à affronter Lille pour leur premier match de moule. Après un duel sanglant en simple homme, remporté en 3 sets par le coeur du capitaine, (#jemesuce), les Barbads renvoit la moule au fond du lac de Poudlard et gagne le match 4-1. S’en suit une rencontre contre les Verts et Noirs de St Germain. Malgré la victoire en simple homme et en double homme de Ladrette grosse baguette et Simon Chauvel choppeur, les sorciers de Serpentard poussent Bordeaux au double mixte décisif.

Et qui d’autres que les deux capitaines pour relever le défi. La bataille est rude et longue, comme la barbe de Valentin Guillon, notre Dumbledore à nous. Mais dans le 3e set, Draco Malfoy and co craquent face aux Smashchibus Imparabilus de Pauline Sans Chaise. Les Barbads ont remporté tous leurs matches de poule, direction les barrages… contre Toulouse.

Pauvre petit cochon

Joie Barbad
La joie des Barbads après la victoire en double dame.

À la clé de ce match, une demi-finale contre Paris. Après la victoire de Lorelei en simple dame, les Barbads sont remontés à bloc. Sous les cris de Lucié Lard(é), par les sortilèges de Valentin et au son du fantastique oeuf-maracasse de Quentin le Dods, les Barbads n’ont fait qu’une bouchée de leurs amis toulousains, ne laissant pas filet (mdr) le moindre set. Les Barbads sont en demi du Crit de Lyon et sont assurés de terminer sur le podium. LÉGENDAIRES.
Pour des raisons de professionalisme journalistique, le LSD dira simplement que Quentin et Simon ont remporté leur double homme face aux Mangemorts de Paris.

L’aventure Barbad au CRIT 2017 restera dans les annales. En plus de terminer dans le classement, les badistes de Gryffondor terminent sur le podium du Critérium inter-IEP. Et quoi de mieux qu’une citation de l’esprit Deloye pour conclure cette aventure : « Moi j’aime les Barbads ».

Connor Owens

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *