Pôle Rando ça rime avec homaloïdaux

PÔLE RANDO – Le Pôle rando a emmené une belle troupe voir les troupeaux de vignes à Saint-Emilion. Une chouettissime sortie randonnée pour un grand sourire à la fin de la journée.

Rendez-vous 8h30 à la gare pour les petits bergers fatigués. Sous le regard protecteur de Paul l’ovidé, le mouton en peluche mascotte du Pôle randonnée, nous voilà partis nous promener dans les vignobles les plus réputés. Programmés, une quinzaine de kilomètres à pieds, et la visite d’un château de grand cru classé, dégustation à la clé. Le mauvais temps annoncé à été habilement évité : ce n’est pas compliqué, il a plu pour la pause déjeuner, quand on mangeait abrités, et pendant la visite guidée, dans la cave du château nous sommes restés protégés. Bref Paul le mouton en s’est pas mouillé. C’était le seul inconvénient qu’aurait pu avoir cette journée ; mais non, le soleil s’est montré pendant qu’on marchait. Ce qui faisait briller les couleurs d’automne jaunes rouges et orangées des parcelles taillées et vendangées : on sait pourquoi les touristes sont attirés, c’était trop BG. Photo à l’appui pour les rageux qui penseraient qu’on aurait exagéré.

C’est boooo
Pas désagréable

Mathilde Bedoura et Justine Bouzat (on arrête jamais de rimer) les capis en 5ème année, sont à l’origine de l’asso et du projet. Séduites par une promenade dans les Pyrénées, elles sont celles qui ont décidé de faire naître le Pôle Randonnée. Trop motivées, elles ont participé à la bonne humeur généralisée et on a bien rigolé toute la journée.

Cheffes en pleine action (je suis pas juste déso)

“En plus elles avaient amené des gâteaux à nous distribuer” (tu peux pas test la valeur ajoutée)

Presque arrivés au Château Rochebelle!

Un délèg d’italiens de l’IEP bordelais s’était infiltrée, et, il m’a semblé, a apprécié pleinement l’excursion dans le cliché français, qui a su les charmer. Quoi d’autre à raconter ? Le guide du Château Rochebelle grand cru classé, qui parlait aussi bien anglais qu’un mouton finlandais (on rage parce qu’il nous a pressé pour aller au WC, tmtc). Tant qu’à le mentionner, il a aussi laissé deux étrangères enfermées dans la cave derrière les barreaux verrouillés de l’entrée.

Il est temps de déguster!

Avant de rentrer, petit temps libre dans le centre de Saint-Emilion pour se promener, pause gaufre, crêpe, café. Deuxième tentative de séquestration ratée, Louise pour ne pas la citer, s’est laissée enfermée dans un bâtiment au moment d’une visite guidée. Une fois qu’on s’est tous retrouvés, on est repartis dans un train bondé vers le ter-ter bordelais.

Lolilol

Malgré le fait d’être rentrée avec un genou éclaté, j’ai passé une petite parenthèse enchantée, dans ma campagne adorée, au calme complet sans aucun touriste excité, on a bien ricané et je peux vous dire que ça fait du bien de prendre l’air frais avant de retourner au point de départ et de bosser ses exposés. Je suis rentrée nostalgique de l’été mais impatiente de la prochaine randonnée !

N.T.

Selfiiiiie
C’est chouette l’automne

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *