Torpedø 1917, les festivités continuent !

FOOTBALL – Sous un temps on ne peut plus clément (turpin), le Torpedø 1917, que l’on ne présente plus, rencontrait ce jeudi après-midi les biens connus vendeurs de tapis/carpettes de Kedge 2. Au moment du coup d’envoi, la composition de notre équipe iepienne désormais centenaire annonçait déjà un après-midi de gala, à en faire pâlir les plus illustres des BDE. En effet, les défenseurs de la Kol-cause, privés de leur capitaine pour des évènements amplement relayés par des médias dont on peut douter de l’indépendance politique, s’avançaient dans cette partie forts d’un renfort historique en Gros-Rondins (ndlr : Babars).

Un jeudi noir qui tourne au rouge

C’est donc une alliance inédite née du pacte de non-agression Torpedø/Gros-Rondin, évoluant en 8-6, qui se présente sur le Central du théâtre des grèves (Françoise Bordel) face à une équipe after-shavée à souhait impatiente de préparer au mieux cette veille de Black Friday, jour qu’ils passeront à vendre des téléviseurs au Darty de Mériadeck.

L’entame de match du Torpedø se veut fidèle (castro) à ses standards habituels, 3-0 pour les ambassadeurs d’un capitalisme libéral, sauvage et débridé. Pourtant par la suite, ce sont bien les Rouges (évoluant en noir), qui dicteront le jeu dans ce match des extrêmes idéologiques. Alors que le score s’alourdit d’une unité supplémentaire, le Torpedø obtient un penalty. Celui-ci est aisément transformé dans la foulée par l’atout Corse de cette formation, d’habitude gardien mais attaquant de pointe pour l’occasion et accessoirement ambassadeur du FLNC en Nouvelle-Aquitaine.

A la mi-temps, le discours de l’entraîneur-joueur-suspendu semble payer. Le Torpedø montre les crocs et la frustration se laisse alors ressentir du côté de Kedge. Opérant en contre-attaques car dominée, l’équipe de commerciaux en herbe (synthétique) fait cependant preuve de réalisme. Ce même réalisme là qu’il s’agira de retrouver demain face aux clients s’approchant trop près de ce Téléviseur 3000 LED Full HD soldé à -70%.

Ce n’était pourtant pas la mer à boire

7-1 (fameux trois mâts) score final. Une désillusion qui n’en est pas vraiment une pour un Torpedø 1917 héroïque au sein de l’élite universitaire qu’est le Brassage A. Alors que les voyants (cc Gilbert Montanier) sont au rouge sur le plan des résultats, le Torpedo est lui aussi toujours plus rouge dans l’idéologie et dans le breuvage dont il se délectera quelques heures plus tard pour un rendez-vous « 3ème Mi-temps » entre toutes les équipes de Football de l’IEP. En résumé c’est donc un Torpedø un peu trop confiant qui s’est incliné cet après-midi face à une équipe pourtant à sa portée. Ce n’était pas la mer à boire, le Torpedø, trop suffisant, a donc soif. Il s’abreuvera ce soir.

 

VV + PLS

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *