Une Rose sans Epines

FUTSAL

Le 30 décembre, 

C’était une nuit sombre. Au Cosec, se jouaient les deux matchs de l’équipe du futsal de Science Po Bordeaux contre l’équipe Amos 2 et STAPS. Deux matchs qui se concluaient tristement par deux défaites (4-0), (1-0), même Poseidon a décidé de verser ses larmes (true story!).

Les Poms Poms (Big Up à Lisa et Louise) étaient au rendez-vous. Les Moires ont décidément brisé leurs fils… Nos joueurs impavides se sont battus jusqu’au bout, même si les résultats se font toujours attendre.

Bref, vous avez compris, une véritable telenovela, oups, une tragédie grecque.

  • Match Futsal vs Amos 2: Un match sous tension 

Premier match qui débute par une belle parade du gardien dès la première minute, une solide défense qui se met en place et une occasion ratée de nos joueurs dès la deuxième minute.

Mais l’équipe adverse réagit rapidement avec une occasion manquée à la troisième minute. Suivie de près d’un premier but (1-0).

Superbe réception de notre gardien d’un tir cadré à la quatrième minute. L’équipe Amos 2 continue sur sa lancée et marque un second but à la cinquième minute (2-0). La tension est palpable chez les étudiants de Science Po, l’équipe adverse domine le jeu. Occasion perdue de nos joueurs à la sixième minute avec pourtant une belle conduite de balle qui n’arrive pas au fond. Idem à la septième et huitième minute, les attaquants du Foot sale entrent dans leur phase offensive qui échoue.

Neuvième minute, troisième but des adversaires (3-0), possession de balles importante à leur avantage. Sans compter sur le nouveau but de l’équipe Amos 2 qui passe à travers la défense de Science Po à la dixième minute (4-0). Rebondissement de nos attaquants avec deux très belles occasions manquées à la onzième et douzième minute malgré une parfaite conduite de balle. La défense de Science Po s’active, quand sonne le glas.

En résumé: Un match compliqué, des occasions pas au fond, une équipe qui cherche ses repères.

  • Match Futsal vs STAPS: Une victoire à un fil 

On assiste à un renouveau de l’équipe: domination dès la première partie du jeu avec une très belle occasion ratée dès la 32 ème seconde. Occasion ratée d’un de nos joueurs à la deuxième minute accompagnée d’une magnifique parade du gardien de Science Po à la troisième minute. Frayeur occasionnée par STAPS à la quatrième minute de jeu. Après une belle relance, suivie d’un enchainement, un attaquant de Science Po slalome vers le but sans résultat. Ni une ni deux, l’équipe adverse renchérit d’un autre tir arrêté par les mains expertes de notre gardien à la cinquième minute de jeu. Déluge d’occasions ratées qui n’aboutissent pas au fond à la septième, huitième et neuvième minute de jeu. Suivie d’une nouvelle occasion ratée seulement 20 secondes après.

Nouvelle possession de balle d’un joueur de l’équipe adverse qui est stoppée par le gardien du Foot sale. STAPS continue sur sa lancée pour s’imposer avec un but à la douzième minute (1-0). Nos attaquants réagissent, interceptent la balle mais échec de la manoeuvre: pas de but. Très belles occasions ratées à la treizième et quatorzième minute de deux tirs hors cadre (DAMN GUYS!) qui closent cette soirée.

Grosse prise de risques lors de leur jeu, ce soir, qui n’a malheureusement pas payé.

 

  • « Un jour sans » comme on dit 

Un souci de stabilité qui s’explique par une équipe nouvelle, qui débute ensemble depuis peu, mais qui dessine un avenir prometteur et ambitieux, avec une ligne de jeu en construction. Les joueurs ne sont pas naïfs, ils en ont conscience. Mais ils ne vont surement pas réduire leurs ambitions dans le jeu.

L’enjeu, c’est de continuer à progresser. Une trajectoire qui ressemble de loin ou de près à celle des Girondins de Bordeaux en ce moment.

Le mot de la fin aux deux capitaines Paul Hervy et Soheil Hayati: « Une équipe en rodage, en phase de transition, qui va prendre le temps et les dispositions nécessaires pour obtenir les résultats escomptés. Deux grandes occasions ratées lors du second match. » « Un peu de regret, mais que du progrès, donc du positif » selon un joueur Paul Lonceint. 

Bref, que du saaaaaale pour la suite.

R.C.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *