Le CBO, une addiction Barbad…

Laissez-vous tenter par le CBO™ avec son généreux pain aux éclats de bacon, des tranches de bacon, du fromage fondu au goût bacon au poivre et son poulet croustillant. Le tout accompagné de salade, d’oignons préparés et frits et d’une délicieuse sauce. Description du CBO sur le site de McDonald’s France.

Comment ne pas tomber pour ce burger si bon… D’après des rumeurs qui courent dans les couloirs de l’IEP, une des équipes de sport de l’AS a fait de ce burger une terrible obsession. Il s’agit des Barbads. Au début, c’était drôle… Chacun.e.s postaient la photo de son CBO sur le groupe Facebook de l’équipe. Mais petit à petit, c’est partie en vrille, et le burger est devenu une véritable addiction. Le LSD a mené l’enquête et est partie à la rencontre de plusieurs addicts du CBO.

Souhaitant tous garder l’anonymat, les prénoms utilisés ont été inventé…

“Je crois que l’addiction m’envahit de plus en plus…”

Jean-Philippe, 20 ans, joueur de badminton semi-professionnel et membre des Barbads, est la première personne à qui nous avons parlé. “J’ai cassé mon rythme de un CBO tous les deux jours en y allant deux fois en deux jours, je crois que l’addiction m’envahit de plus en plus ». Frustré, le jeune s’emporte quelque peu. “À ma décharge faudrait condamner McDo de s’installer n’importe où, j’en ai un littéralement à 50 mètres de chez moi, je le vois tous les jours en allant au travail ».

Prenant le temps de se calmer, il poursuit en détaillant la peur permanente qu’il vit au quotidien. “Cela m’effraie de sombrer dans l’addiction la plus pure, à savoir manger un CBO tout seul chez moi… J’ai toujours réussi à entraîner un ou plusieurs amis avec moi, ça me faisait penser que c’était normal, on passait un bon moment, c’est tout, un ou deux CBO ça a jamais fait de mal à personne, c’était pour moi une pratique sociale comme une autre, maintenant j’ai peur….».

Il termine en précisant que des groupe de soutient existent. “Le groupe des MDCBOA (mangeurs de CBO anonymes) permet de parler de notre addiction, sans aucuns jugement. Je conseille vivement aux addicts de s’y rendre, on se soutient mutuellement ».

“J’ai trompé CBO avec Big Mac l’autre jour…”

Pierre-Yves, également membre des Barbads, voit sa relation avec le CBO comme…une relation. Il aborde avec nous ses rendez-vous galants avec le burger. “Les choses se compliquent environ 30 minutes après notre tête à tête. Je sens comme un poids m’envahir, une boule au ventre … Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire…».

Lâchant une larme après une question plutôt banale, le jeune homme saisi son courage à deux mains et se confesse. “J’ai trompé CBO avec Big Mac l’autre jour, donc c’est un peu compliqué en ce moment ». Il poursuit, la voix tremblante. “On se cherche, mais on a encore du mal à se trouver. Mais bon, mon engagement pour ce burger ne saurait être égalé ».

J’ai réussi à m’en détacher pour renouer contact avec lui la semaine dernière »

Nina T.,figure emblématique des Barbads, a refusé de garder l’anonymat. “Je veux libérer la parole des autres », a-t-elle dit pour justifier son choix. Au cours de l’entretien, elle évoque son amour pour le CBO qui coûte 8€30 en menu Best Of. “J’ai été amoureuse du CBO. C’était il y a longtemps. Je l’ai été pour me remettre d’une rupture. J’ai mis du temps à comprendre que ça me faisait du mal. J’ai beaucoup grossi, j’ai eu des problèmes ».

Aujourd’hui, Nina a réussi à passer le cap, et donc à pardonner CBO. “J’ai réussi à m’en détacher pour renouer contact avec lui la semaine dernière, on est allé manger un bout ensemble ». Elle évoque ensuite ses nombreuses qualités. “Ce que je préfère chez lui ça reste ça tendresse, il n’a pas changé. Ça m’a rendue nostalgique, je pense qu’on va se revoir ».

Des campagnes anti-CBO, et une pétition

La campagne anti-CBO

Pour des raisons qui sont encore inconnues, des campagnes anti-CBO ont été lancées. Les personnes à l’origine de ses actes n’ont pas dévoilé leurs identités. Pierre-Yves ne se découragera pas face à ces provocations. “Ces campagnes de sensibilisation ne nous atteignent pas. Nous connaissons l’étendu des pouvoirs du lobby de la santé, et la discrimination de notre communauté ne fera que renforcer nos tensions avec les dirigeants des 5 fruits et légumes par jour ». Les Barbads assurent qu’ils feront tout en leur pouvoir pour venir à bout des “malfrats qui sont à l’origine de ses campagnes odieuses ».

Par ailleurs, l’équipe de badminton de l’IEP a lancé le 10 décembre 2017 une pétition sur le site Change.org avec pour objectif de changer le nom du CBO.

Extrait de la pétition :

Ainsi, nous, les Barbads, demandons à ce que le nom du CBO ne soit plus Chicken Bacon Onion, mais CHICKEN BARBAD ONION

Pour information, une des personnes interrogé à fondu en larmes en avouant son addiction. Devant la peur du jugement de ses proches, elle a demandé à garder son anonymat, avant de brutalement mettre fin a l’interview et de se connecter depuis son smartphone sur le site de commande de McDonald’s en ligne.

Propos recueillis par Connor Owens

 

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *