Les Rugboeufs pas loin de la qualif

Après deux victoires encourageantes ces dernières semaines, les Rugboeufs jouaient leur qualification en championnat de France contre l’ENSAM.

Suite à un forfait général de la part de Kedge, et grâce à leur victoire contre l’INP, les Rugboeufs avaient l’opportunité de se qualifier pour les phases finales du championnat de France des grandes écoles en gagnant leurs deux derniers matchs contre Sciences Agro et l’ENSAM.

Crac.

Ce jeudi 23 novembre, était sur le point de se dérouler un match d’intellectuels comme on en a rarement vu auparavant. D’un côté, des Rugboeufs prêt à en découdre, quitte à perdre le peu de neurones qu’ils leur restait depuis le match contre l’INP, et de l’autre des agriculteurs venus au stade en tracteur, mais qui moralement étaient désavantagés après que l’arbitre leur ai interdit de mettre trois des moutons de leur parc sur la feuille de match. S’en est ensuit une correction de notre part avec un score de 22-5 au coup de sifflet final. Si sur le terrain les agriculteurs ont pu nous montrer l’étendue de leur « talent » et de leur « intelligence », l’esprit offensif et collectif des Rugboeufs a fait la différence. Les phases finales se rapprochaient, il ne restait plus qu’une victoire avant la qualification. Après avoir évacué les Super Bock™ du jeudi soir et les nombreuses autres du Match des Anciens, arrivait le match décisif contre l’ENSAM. Les bons entraînements s’enchaînaient et le jour du match approchait.

Jour de pluie sur Pessac, et l’eau n’arrange pas l’état des terrains du BEC, déjà pas très verts en temps normal. Après être allés supporter les MPMS sur leur plateau, l’heure de la confrontation face aux barbus bizarres de l’ENSAM avait sonné. Dès le coup d’envoi, les Rugboeufs, pourtant en nette infériorité physique, prennent l’avantage et marquent un essai au bout de 10 minutes de jeu grâce au petit nouveau Malbru, qui claque un gros drop quelques minutes plus tard, 8-0. Mais les barbus rendent en moyenne 20cm et 30kg aux Rugboeufs, et notamment grâce à un troisième-ligne centre assez percutant (qui appartiendrait à une troupe d’improvisation selon des sources pas très sûres). Ainsi la deuxième période est plus compliquée que la première pour les Rugboeuf. Même si on arrive parfois à percer leur ligne défensive, des fautes de mains, des touches ratées et des décisions carrément légèrement douteuses de l’arbitre (presque autant de cartons distribués que de joueurs sur le terrain) nous empêchent de marquer de précieux points, tandis que l’ENSAM arrive à marquer sur ses temps forts. Score final 24-8, avec de la déception de notre côté mais aussi beaucoup de points encourageants. Car finalement, ce qui compte c’est de destroncher les pigeons parisiens au CRIT, et au vu de ce match, ça ne fait aucun doute qu’on y arrivera.

A.F

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *