Blanche Neige et les 120 nains

ÉVÉNEMENT – Il était une fois une belle au bois d’ANDORRE-mant, dévalant les pistes à la recherche de son prince charmant au PAS DE course LA CASE. Accompagnée de 120 nains, la princesse enfila sa combinaison des plus sex-SKI et troqua ses souliers de verre (seulement les souliers, pas folle elle garde le verre) contre de magnifiques chaussures Salomon noire et orange aux attaches dignes d’un instrument de torture. Le vendredi 12 janvier, elle prit son carrosse BUS-DE-L’AMBIANCE direction sa lune de miel. Son tant attendu WEEK-END SKI pouvait enfin débuter.

Bienvenue en terre inconnue

5 heures et demi de voyage, une centaine de virages à 180° où t’espères que le bus a passé le contrôle technique récemment et où le sandwich de ‘l’Aire de Garonne » a juste envie de retrouver sa liberté, le passage de la frontière avec la peur de la Guardia Civil au ventre (le sandwich étant sorti), ça y est tu aperçois enfin le bout du tunnel. Bienvenue au Pas de la Case ! Enfin devrais-je dire plutôt Benvingut al Pas de la Casa. Car oui en Andorre ça parle catalan, une sorte de fran-gnol débité à 100km/h par les locaux. Il est environ 23 heures quand, dans la nuit noire, nous apercevons quatre Yétis en doudoune bleue,. « La Noche » (ils ont pas choisi leur nom pour rien) nous accueillent et posent d’emblée l’ambiance : un peu de ski, beaucoup d’after. Envahie par des dizaines d’écoles à l’assault des montagnes, la station de Grandvalira se transformait le temps d’un week-end en rencontre étudiante : Le SMC, « South Moutain Contest » ou plutôt rebatisé « Ski-Montaña-Cerveza », un mélange entre le Crit et les JO d’hiver, on vous laisse imaginer ce que ça donne.

Le planté de bâton Monsieur Duss

Nos débutants bien en rang,derrière Professeur Sam.

Parce qu’il n’ya pas que des Jean-Claude Killy ou des Lindsey Vonn dans les rangs, les nains débutants ont pu profiter d’un cours particulier. Vous le voyez venir le moniteur ESF doudoune rouge XXL sur le dos, lunettes de soleil sur le nez, superbronzé avec un petit accent du sud ? Mise à part la doudoune rouge, remplacée par une jaune fluo beaucoup plus tendance, notre prof rassemble tous les critères, de quoi vous faire rêver. On soupçonne d’ailleurs certaines pas vraiment débutantes de s’être glissées dans le groupe. Mais qu’importe, Professeur Sam a donc pu distiller le planté de bâton et le plié de genoux aux initiés, façon Jean-Claude Duss. Il parraitrait même qu’il porte une GoPro sur son casque telle l’antenne des Teletubbies. Pratique pour enregistrer les gamelles des novices et s’en faire un bon bêtisier de fin d’année.

Tout schuss !!

Les voilà donc les 120 nains, matos 2 fois plus grand mais surtout plus lourd qu’eux (on échappe pas à la galère du portage de ski), prêts à arpenter le plus grand domaine skiable des Pyrénées. 220 kilomètres de pistes, de bosses, de rouges, bleues et noires, et de chutes. 220 kilomètres de pur plaisir mais aussi de « euh on va où? », »oui allô t’es où? », « attend bouge pas on arrive », ‘oh mais qu’est-ce qu’ils font? », »euh non c’est pas ce télésiège là » bref les joies du ski en groupe façon jolies colonies de vacances (Merci l’AS, merci l’AS). Mais les Sciences-Pistes (lol) sont avant tout les Rois de la Glisse. Skis parallèles, dérapages contrôlés et même godille on se serait cru à Courchevel. Mais pas de week-end ski sans son éternel lot de blessés. Remise en jeu du prix 2017 Antonin Bahé (N.D.L.R : rupture des ligaments croisés lors de la 1ère descente). Cette année il aura fallu attendre le milieu du samedi après-midi pour que ceux d’une skieuse décident de s’attribuer le sésame. À croire qu’une malédiction touche l’IEP. Sinon 4 dents ont elles décidé de prolonger le séjour au frais sur les pistes.

De la piste de ski à la piste de danse

Après une première journée riche en émotions, place à l’after-ski. Vin chaud offert, on en demandait pas tant, c’est à la traditionnelle tartiflette du samedi soir d’entrée en piste (lol#2). On passe les tâtonnements culinaires de nos hôtes catalans sur les classiques de la gastronomie savoyarde, pour se concentrer sur l’ambiance. Disons qu’à défaut de patates cuites nous avions MITCH. Mitch 6A infatigable handballeur, Mitch et son tracteur, Mitch et sa tante, Mitch bientôt Maréchal (en tout cas on te le souhaite), entraînant toute la délégation sur les chants qu’on aime tant. Debout sur les bancs en bois, frappant sur les tables, de la mouette aux yeux d’Émilie en passant bien évidemment par le grand vicaire, il régnait un air de Crit sur Grandvalira. Le rugby et le handball en force ont pu imposer leurs hymnes mais c’est bien tous les Bordelais qui s’égosillaient (on a même vu le Prof chanter). La soirée démarrait alors sous les meilleures auspistes (lol#3). Secret défense oblige la suite restera dans l’appartement 214 (RIP la caution).

Dimanche débranche

Le soleil est venu régalé nos sportifs le dimanche !

Forcément le dimanche matin c’est toujours un moment critique. T’hésites entre te dire que t’as sauté à ski mais sans ski pendant la nuit, que l’altitude te monte au cerveau, ou que t’en es pas resté qu’au vin chaud. Bref c’est dur. Mais rien n’abat un rouge et noir. Ménage, valise, et c’est reparti. Enfin par pour tous : entre vol de skis (RIP la caution#2) et envie de « chiller à la station » certains ont préféré jeter le bâton. D’autres ont enfourché leur destrier pour une nouvelle journée au dessus des nuages. Grand ciel bleu et neige fraîche tombée la nuit, que les dieux du ski soient bénis !

« Jojo » est même passer saluer nos sportifs, aussi à l’aise sur les skis que sur un terrain de rugby ! Ils repartent de ce PARADIS BLANC (RIP Michel) l’esprit tout enneigé, la tête dans les nuages encore embrumée des dérapages (de la veille) et les valises bien chargées…d’incroyables souvenirs bien évidemment, qui se comptent en litres. L’Andorre, ce pays si bien connu pour la qualité de son eau.

Une grande réussite encore que ce Week-End Ski où, à défaut de prince charmant, Blanche-Neige et les 120 nains ont goutté à la poudre !

L.L

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *