« Les footas vs Kedge : « c’est pas une victoire, mais c’est pas une défaite non plus »

En ce jeudi soir glacial (01/02/18) une des deux équipes de football féminin de notre cher IEP s’est frotté à l’équipe de Kedge. Les joueuses n’étaient pas confiantes dès le début, refroidies par les scores obtenus par l’équipe adverse lors de matchs précédents. Mais après un discours de début de match encourageant et le soutient indéfectible des pompoms et de la banda, qui réussissent même à charmer le staff de l’équipe de Kedge (si si monsieur je t’ai vu danser à côté du banc), les footas se lancent sur le terrain.

Une première mi-temps compliquée.

Dès le début du match, les joueuses de Kedge se montrent agressives, montent rapidement vers les buts et tentent de nombreuses attaques. La défense science piste tient le coup au début mais dès 18h54, un but de Kedge ouvre le match. Des tentatives de but s’enchaînent des deux côtés mais les équipes ont du mal à cibler les attaques si bien que le match se fait en va et vient entre les deux buts, faisant remonter des souvenirs nostalgiques de Rolland Garros et des révisions du bac. Puis, malgré la défense en apparence effective de sciences po, les joueuses de Kedge marquent un double but à 19h06 et 19h09. Face à ce revers, les pompoms et la banda usent de leurs douces voix pour encourager les footas, qui, galvanisées par cette musique céleste (ou presque) marquent leur premier but (très beau, ndlr) à 19h11, dû à une excellente coordination entre les attaquantes. Le reste de cette mi-temps est marqué par deux beaux arrêts de la part de la gardienne science-piste et les ballons assassins de sciences po, au point de blesser la gardienne de Kedge pour de bon.

Une deuxième mi-temps plus avantageuse.

Après cette première période mitigée, les footas rentrent sur le terrain plus motivées que jamais et ça se voit !  Les joueuses de kedge tentent quelques attaques mais la défense de sciences po est impénétrable, telles les voies de l’économie (#1Atraumatisée). L’arbitre semble définitivement être passé du côté obscur du terrain en ne déclarant pas une faute qui reviendrait à l’équipe de kedge, ce qui n’arrête pas pour autant nos braves joueuses. En effet face à un manque de rigueur et de cadrage de Kedge, les footas marquent leur deuxième but à 19h36, laissant planer l’espoir d’une victoire. Face à cette remontée on entend même des petits « kedge c’est Toulouse », oups. De nombreux « parlez-vous les filles ! » sortent du terrain et des bancs de touche, les joueuses sont toujours aussi muettes et concentrées, la pression monte pour Kedge, dont les joueuses semblent tomber au sol toute seule (dans un élan de désespoir ?). Face à cette remontée science-piste, les kedgueses ( ??) tentent le tout pour le tout et multiplient les corners, ce qui leur apporte un but final à 19h50. Le match se fini donc à 20h passées, dans le froid bordelais avec un triste score de 4-2 pour Kedge.

Les joueuses se replient donc sur le bord du demi-terrain, et nous offre un moment touchant de soutient et d’esprit d’équipe, les capitaines ne tarissant pas d’éloges pour leurs footeuses qui ont joué collectif, organisé et qui n’ont rien lâché face à des conditions difficiles entre le froid, l’arbitre biaisé et les adversaires pas fair-play, décrochant même une deuxième mi-temps remarquable. Ainsi, les footas ne gagnent peut-être pas tous les matchs mais ce qui est sûr c’est que niveau ambiance, bonne humeur et autres instants bisounours, personne ne pourra détrôner notre cher institut.

M.M

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *