La team 6, une team mixte en or

Jésus est mort il y a de cela deux millénaires. Mais il veille encore sur les siens. De là-haut, tout-là haut, celui qui fut tué par Minou (“Jésus Jésus tu es parmi nous” lol), il surveille attentivement le championnat universitaire de badminton de l’académie de Bordeaux.  Oui, le ciel est avec Sciences Po 6. Il déferle les forfaits sur les adversaires. Il faut dire que la chargé de com’ de la Team 6 a très bien réussi sa propagande homogéniste.

Ce soir, Jésus était encore présent pour la rencontre contre INP 3. Mais cette fois, c’est dans le bois de la raquette qu’il a donné de la force à notre équipe de l’ambiance, et non simplement à ses stratégies de guerre froide.

La chapelle Six Team

Les deux premiers guerriers Sixtine s’avancent sur les terrains de la Halle des sports : Romain pour le simple garçon, Juliette pour le simplet dame. Si Monsieur Gilles a craqué son slip en perdant 17-21, la chef graphiste a, elle, accompli sa mission : au mental, Juliette s’impose 23-21. “Je donnerai tout pour ma team… Un rein, un poumon, un pied… Bref tout ce qu’on a en double dans le corps», aurait-elle dit après son match.

S’en suit alors les doubles. En double dame, Juliette et Julie ne tremblent pas et dézinguent l’adversaire 21-9. Chez l’homme David et le garçon Romain, c’est plus compliqué… Jésus s’est absenté au pub pour boire quelques pintes avec Pierre (Simon-Pierre) et son frère André (dit le Protoclet) au pub des Douze Apôtres et n’a donc pas veillé sur la Team 6… L’INP prend donc le point. Turlupiné par l’arrivée de Judas dans le pub, Jésus a prolongé sa night, et en conséquence le double mixte de Juliette et David s’est effondré 13-21.

Une grande flemme de raconter la suite

Mené 2-3, la Team 6 se reprend, tout comme Jésus reprend un verre. Après les victoires de Julie (simple dame), des Jujus (double dame) et de Monsieur Gilles et Madame Tourron (mixte), notre Team ambiance accroche l’INP 3 pour jouer le fameux mixte en or.

Mixte en or : quand le bois se casse

Dans un match tenu à six clos suite à la demande de Tanguy pour éviter tout débordements dans la Halle des Sports, les deux équipes se donnent à donf. Julie et Romain s’avancent pour représenter la Team 6 dans ce match crucial. Le match débute bien : Sciences Po 6 est au coude-à-coude face à l’INP 3 dès le début, à 0-0. Mais les choses se compliquent par la suite… En effet, Jésus doit aller parler au téléphone en porcelaine (vomir dans les toilettes si t’as pas compris), après que Judas ait mis de l’eau de vie dans sa bière. Les raquettes en bois des sciencespistes se cassent, et nos deux soldats doivent alors faire face au pire : jouer avec des raquettes en aluminium léger mi-graphite. Google translate : impossible de boiser. Ainsi, Romain et Julie perdent leur avance de 12 points, et doivent s’incliner au final 12-21.

La Chapelle Six Team termine son année sur une défaite, mais merde, elle nous a faite bien rire. Comment mieux terminer ce texte que par une interview de Blaise Pascal, présent dans les tribunes : «Team 6 est un Dieu dont on s’approche sans orgueil, et sous lequelle on s’abaisse sans désespoir».

Connor Owens

 

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *