Le mémorandum d’une année toute en raquette

Petit souvenir ♥

Suivis depuis longtemps par le LSD, les Winbledon’s ont appréhendé le Crit selon leur habitude avec humour et humeur, joie et euphorie. Et à la clé des victoires et une 4ème place!

 

Ainsi après un long périple nocturne en bus, au milieu des rugby-wo-men, les raquetteurs arrivèrent dans un paysage quelque peu grisâtre, au milieu de la plaine du domaine des Hautepierres, où ils passèrent tout le weekend à affronter moultes équipes.

Seuls à vagabonder dans cette zone dite “chaude” (selon les propos de Jérémy lors de la réunion de la déleg’), ils s’avancèrent afin de trouver le sanctuaire dans lequel ils feraient leurs preuves. Après quelques indications, ils aperçurent au loin les locaux de la Ligue – le Crit à Strasbourg ce n’est pas une option pauvre. Cerise sur le gâteau, à peine arrivés, l’équipe a ouïe dire de par un VIB (Very Important Bénévole) que les rois de la cuillère en bois – Rennes – n’osaient même pas jouer pour perdre, mais ont préféré déclarer forfait. Dans cet élan, le vendredi devint la promesse d’une longue victoire. Cette matinée sur forfait leur offrait la liberté de humer la rosée printanière germaniquement limitrophe.

 

Autre petit souvenir du Pré-Crit avec les Toulousains ♥♥♥

Trève de narration, allons droit au filet. Le Crit est une institution en soi et pour soi, dixit Hegel. Il faut cependant noter ô combien le Crit est vécu différemment entre les disciplines, et c’est bien là que réside le coeur du Tennis. En effet, un Crit au Tennis ce n’est que de l’amour, comme le témoigne l’affront contre Grenoble le Vendredi après midi: quand bien même Esté’ se faisait insulter par des supporters pas très commodes, ses adversaires, sur le terrain, s’en excusaient. Le samedi la défaite contre Toulouse lors des demies? Louis capitaine la résuma ainsi “Des potes, une bonne ambiance et même si la défaite est au bout, c’était stimulant!” – NB depuis le pré-Crit il est courant d’entendre le rose/rouge & noire allier leur voix afin de clamer haut et fort “Bordeaux, Toulouse, grosse par*ouze”, à la grande surprise des autres IEP.

 

Ce genre de femme, qui vous raquette tout sur son passage!

Toutefois le Crit au Tennis est d’autant plus particulier avec les Win’s… Parfois plus dodo que boulot, à l’instar d’un Tim’ plus rond que les balles de tennis, ou d’un petit Luigi dit “stroumph dormeur”. Quand ils sont sérieux c’est leur physique qui en pâti comme les cheveux de Marin ou le foie de Maël, qui malgré toutes les épreuves fait toujours ses preuves. Sponsorisée par Red “beeul” (prononcé à la Estephaniade), l’équipe est en pleine forme. Loulou “oscille entre les phrases profondes d’un capitaine et l’appel de l’apéro”, et Eve ne loupe pas un instant pour immortaliser à coup de photo ce partenariat Win”Beeeul”Don. Concluons, le Tennis au Crit c’est aussi des parties transcendantes – entre tension et suspens – Julie, fidèle capitaine, aura marqué l’histoire face à Grenoble. Point par point, set après set. Un Winbledon, ça ne s’achève pas.

 

G.L.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *