Mercé les Footas!

FOOT FEMININ – “Les footas décrochent la 3ème place #toutpodium contre Grenoble 5-1”, voici l’une des nombreuses publications des podiums bordelais qui défilait au fur et à mesure qu’avançait the very last day des confrontations. Or, s’il est évident que ceci est le récit de nombreuses victoires, ce qui se cache réellement derrière ce succès l’est bien moins.

 

Maquillées en Rouge et Noire, vous auriez tendance à penser que les Footacagoles ne sont qu’une équipe de sportco’ parmi d’autres à Bordeaux. Vous avez Faux! Leur 3ème place au Crit les distinguent. Arrivées en terre ennemies (retour à la maison pour Carlo) les Footas sont confrontées en premier office aux locales. C’est le début d’un complot strasbourgeo-parisien. Plus en formes que les bordelaises – apparement les voyages  GrosRondins-Banda-Pompomiques ne sont pas de tout repos – les Strasbourgeoises sont armées d’une n°11 joueuse pro. 2-0, la défaite était inévitable. Après la tempête le calme revient. La 1ère rencontre avec Grenoble est source de joie: la victoire est là 1-0 grâce à Marion! A Dieu l’élimination! La suite devient cruciale et décisive pour les qualif’s, il faut marquer 5 buts pour continuer l’aventure.

 

L’avantage avec les Footas c’est que quand elles ont un objectif, elles l’atteignent. Amies toulousaines rest in peace pour le 5-0… Mais que vouliez-vous, Marie dans les buts, c’est comme Gandalf dans Le Seigneur des anneaux! Le petit bout de chemin vers la victoire continua. Sauf que voilà, le fameux complot strasbourgeo-parisien ré-intervint: la Fédé annonça à l’équipe qu’elle devrait affronter Paris (chose contraire aux indications des tableaux de poule). Méfiantes, les footas refusent et préfèrent ré-affronter leurs ennemies de la veille. Choix se voulant stratégique mais qui se retourna contre nos braves footeuses, qui fort malheureusement se prirent un but fatidiques à quelques minutes de la fin… Le plus douloureux dans cette défaite fut de voir le lendemain le niveau inférieur des équipes finalistes (Stras’&Panam) – car amputée de sa n°11. Quoiqu’il en soit, le Crit avec les Cagoles c’est beaucoup d’amour comme lors de la 2ème rencontre avec Grenoble. Le 5-1 n’est pas un hasard, la pauvre gardienne adverse se blaissa et dû céder sa place à une co-équipière lambda. Les buts s’enchaînaient et le filet sifflait. Des cris de joie? Non, des câlins à cette gardienne de secour, et des chants de réconfort. Alors finalement la plus belle des victoires de ce Crit, ce fut la recherche des Grenebloises sur le groupe Inter IEP pour dire à quel point nos footeuses sont “fairplay”.

Bravo les Cagoles pour tout ce comportement exemplaire, et si le Crit vous a mis 3ème ex aequo avec Grenoble vous êtes 1ère dans nos coeurs! Et rappelons le pour les Footas restées à Bordeaux, cette place et la victoire du championnat “c’est toutes ensembles” que vous y êtes parvenues et “on est très fières des progrès que vous avez faits tout au long de l’année !”

G.L.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *