La secte des gardiens

“La secte des gardiens, c’est plus qu’un simple entraînement du lundi. C’’est un groupe soudé, une famille même. On se raconte nos matchs, on vient se soutenir. C’est mes petits poulains, je suis leur « maman oiseau ».” Pierre-Alexandre dans toute sa tendresse

Question pour un champion: dans quelles circonstances les équipes du Torpédo, du Spartak, des Gros Rondins, des Footacagoles et de Sciences Pao sont-elles réunies?

Voici qu’un lundi soir, en se promenant par tout hasard aux alentours des terrains de François Bordes le LSD remarqua un phénomène sportif encore inconnu à ses reportages. Une petite troupe de moineaux se hâtaient autour d’une cage de but. Gants aux mains, petits plots jaunes et grosse voix de Péra – l’entraînement des gardiens était pris en flagrant délit!

 

    Un délit délit – re jusqu’ici passé entre les mailles du filet

Délit? Oui oui, délit. Bon même si on pourrait dire délire, car l’ambiance est particulièrement conviviale. Mais délit parce que cet entraînement est tout bonnement inexistant officiellement. Ainsi, derrière la lumière de la gloire des équipes de foot, se cache dans l’obscurité la peine de leurs vaillants gardien.ne.s. Face à ce manque d’information concernant l’un des panels les plus ignorés du foot, le LSD s’est donc dit qu’il serait on ne peut plus sérieux que d’enquêter sur ces révolutionnaires, ces exclus de l’AS, afin de leur reconnaître leur statut et leurs droits!

 

Par soucis de confidentialité les noms de famille ne seront pas donnés, toutefois si vous vouliez de plus amples informations n’hésitez pas à contacter notre pôle rencontre. Envoyez “LSD” au 33 33

    Nos Barthez & Co

Face à cette zone grise du reportage, le LSD engagea une enquête de terrain des plus sérieuses afin d’élucider tous les aspects de cet entrainement gardien. En toute bonne manière il conviendra donc, de commencer par les présentations.

Cinq Pinpins, 5 équipes représentées,

  1. 2 bébés (1A): Marie et Engueyrand – en bas respectivement à gauche et à droite,
  2. 2 parents (4A): Ismail et Soheil – respectivement à droite et à gauche,
  3. et un intru (3A): Pierre-Alexandre ou Péra – au milieu,

voici l’heureux équipage du radeau de la Méduse version François Bordes.

 

    Genèse d’un entraînement

A propos du Pera volant: Engueyrand “Y aura pas toujours un mec aussi chaud que Péra à l’IEP” Marie “lorsque Péra m’a proposé ces entraînements j’étais tout de suite emballée, d’avoir qqn qui s’y connaisse vraiment pour qu’il m’apprenne les bases d’un bon goal.” Elie “je suis à fond derrière Péra”

Cette périlleuse aventure est le projet initial de Pierre-Alexandre, entraîneur en chef des gardiens grâce à ses compétences acquises par sa “petite expérience en U17 National”. Il explique sa motivation à l’instauration de cette séance de sport supplémentaire à ses heures de muscu: “J’ai voulu mettre en place un entraînement spécifique des gardiens pour trois raisons distinctes. Tout d’abord je voyais mon niveau régresser, mes appuis étaient très mauvais notamment et je savais clairement que cela était dû à une absence de travail dans ce domaine, un travail que je ne pouvais pas faire lors des entraînements normaux en équipe. Ensuite, j’ai appris que tous les gardiens des autres équipes, et des Foota’s en particulier, étaient novices en la matière et que cela pouvait donc pénaliser SciencesPo dans les divers championnats et compétitions footballistiques (…). Enfin, le poste de gardien est un sport dans le sport, et je me suis dit que créer une sorte de fraternelle des gardiens, une solidarité de poste, pouvait être un moyen de renforcer les liens entre les équipes et de passer du bon temps entre amis.”

 

   L’arrivée des fidèles

Ismail l’homme qui arrêtait les balles plus vite que la lumière!

C’est donc sur cette base que s’est opérée la création du réseau des gardiens, et chacun y voyant un intérêt particulier à  consacrer une heure et demi supplémentaire de sa semaine au perfectionnement de sa condition physique ou de sa technique. C’est notamment le cas de Soheil, le foot n’étant “tout simplement pas le sport dans lequel j’ai l’habitude d’évoluer… ça m’a motivé pour tenter de mettre aussi fin aux 12-0” du Torped’. Pour Engueyrand et Marie le dilemme était autre: l’un se “portant volontaire comme gardien” et l’autre se retrouvant “gardienne un peu par hasard”, ils avaient tout à apprendre. Et concernant Ismail le soucis était encore autre, il avançait depuis “9 ans (que cela soit en foot à 11 ou en Futsal) sans vraiment avoir l’impression d’apprendre et/ou de progresser”.

 

    La réalité sur le terrain…

C’est donc après un calcul coût-avantage rationnel, que nos 4 bébés oiseaux se dévouèrent corps et âmes, derrière leur maman oiseau (Pierre-Alexandre). Scénario quelque peu comique mais exaspérant, il fallait lutter pour obtenir une place sur les terrains – car si l’un des soucis majeurs que l’on a quand on est un subaltern exclu de tout statut et de droit c’est de ne pas disposer de l’accès privilégié aux infrastructures. Certains jours furent heureux, d’autre plus sombres voire même dangereux (voir photo ci-jointe). C’est aussi des périodes de famine que durent affronter nos 5 gardiens, voués à sortir de leur poche l’argent nécessaire au matériel (plots et ballon).

 

    Tout travail mérite salaire

Ce sacrifice d’une année porta ses fruits, à en juger par l’avis des différents capitaines. Du côté des Footacagoles “il faut souligner tout particulièrement que Marie a fait d’énormes progrès. Dès le début de l’année elle s’est investie, le résultat: elle plonge, saute aux bons moments et surtout sors.” Pour Antoine, capitaine du Spartak, “Engueyrand franchement il a progressé c’est évident. Il a encore des problèmes de jeu au pied, mais sur sa ligne et dans ses sorties c’est bien mieux qu’avant, c’est net!” Finalement le Torpedo aussi aura vu du progrès “que dire de Soheil… Il a vachement progressé cette année, dans les sorties notamment et ses réflexes. En même temps gardien du Torpedo c’est la garantie d’être beaucoup sollicité à tous les matchs. Je pense que c’est une bonne école, beaucoup pour le mental aussi”. Ismail n’est pas oublié du Torped’, cependant “il n’a pas trop goalé pour nous cette année”. Son évolution c’est donc Pierre-Alexandre qui l’observe le mieux  “chez Ismail particulièrement – l’apprentissage des te   chniques de base de gardien l’a fait passer à un niveau supérieur”.

 

L’union fait la force

Face à ce constat général de progression, se pose alors la question du pour ou contre l’instauration d’un entraînement officiel des gardiens?

Du côté des concernés et intéressés, la poire est tranchée sans entraînement spécifique “ ni le Futsal ni les Foota’s n’auraient été champions universitaires cette année” d’après Ismail. Plus pragmatique Marie y voit “une raison logistique : trouver un terrain libre”. De plus un avis souvent partagé, que Engueyrand résume bien est que “contrairement aux joueurs de champs c’est impossible pour un gardien de vraiment progresser en jouant que des matchs”. Car de plus comme le souligne Soheil “l’entraînement gardiens est une heure et demi spécifique qu’il faut distinguer des entraînements réalisés avec l’ensemble de l’équipe, qui se résument généralement en des oppositions pendant une heure et demi ou quelques entraînements physiques pour les GR.”

Pour chapeauter le tout, il faut comprendre que cette année d’investissement a largement payé “on sent une évolution technique indéniable. (…) Néanmoins, le travail n’est pas fini, d’où l’intérêt d’officialiser cet entraînement, car certains conservent encore un énorme potentiel que nous n’avons pas eu le temps d’exploiter, comme Engueyrand.” (Péra)

 

    Et l’année prochaine? Du nouveau?

Par ailleurs la fin de l’année approchant désormais à grands pas, ce sont de nouveaux enjeux pour les équipes sportives qui se dessinent : les prochaines recrues, les successeurs seront-il à la hauteur de leurs prédécesseurs, suffisamment forts pour remporter l’Amphore?

“gardien de la révolution ! On espère que son travail d’architecte lui permettra de consolider le mur qu’il a commencé à ériger dans nos cages” signé le Torpédo

Alors dans le rang des capitaines l’idée d’une formation exclusive pour leur dernier joueur avant les cages ne déplait pas. Le Spartak soutient l’idée, pour lui il “faudrait surtout offrir une moitié de terrain une à deux heures dans la semaine”. Elie, quant à lui voit le gardiennage “quasiment [comme] un sport à part entière” et souligne le manque de temps et de moyen  lors des entraînements pour “les entraîner correctement. Du coup ils se retrouvent à faire beaucoup de jeu mais pas d’ateliers spécifiques”. De plus niveau stratégie de séduction des nouvelles recrues, le torpédien y voit un moyen d’offrir “une belle reconnaissance pour un poste parfois sous estimé et ça motiverait plus de monde à être gardien, parce qu’on en manque souvent”. Aspect que Carlotta, capitaine des Footas reconnaît également “ c’est surtout assurer un bon dernier, ce qui veut dire moins de buts et moins de défaites !”

 

    A prendre ou à laisser

Si vous n’avez toujours pas acheté l’entraînement des gardiens, laissez le LSD trouver des intérêts que vous partagez. Vous êtes féministes et profondément engagés pour l’égalité homme/femme? Parfait, l’entraînement se veut mixte, et d’après le vécu de Marie “c’était cool d’être mélangés parce que les mecs pouvaient me conseiller, et surtout me motiver”. (NB: ils lui ont offert de “vrais gants, et ça c’est trop cool !”)

Vous aimez James Bond ou Lara Croft, mais dans la vraie vie vous ne voyez rien de tel? Le gardiennage c’est des sauts, des hurlements, du suspense et des émotions fortes.

Vous voulez faire du sport, particulièrement du foot, mais n’avez pas la condition physique pour courir? La zone de réparation ne fait que 16m50 (devant et de chaque côté) pour les grands terrains.

Vous trouvez que la place de gardien c’est nul parce qu’on bouge pas? Faux, regardez Neuer au lieu de rester dans l’ignorance!

 

Bref, le gardiennage c’est chouette, et nos gardien.ne.s d’autant plus <3

En cadeau: une petite vidéo de propagande

+ une pépite des gardiens français!

 

G.L.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *