LE TITANIQUE ATHLETIQUE

Ils partirent 80 mais seulement une trentaine survécurent (comme ta dernière soirée au Grizzly). Peut-être l’équipe des 100 000 Bolt a-t-elle percuté un iceberg ? Les rescapés du naufrage prennent la parole, sortez les mouchoirs.
Même Céline Dion pleure les disparus…

D’après les rumeurs, certains seraient alors morts de froid tandis que d’autres auraient volontairement quitté le bateau. Heureusement les capitaines n’abandonnent jamais leur navire. Ils périssent avec s’il le faut, comme le disait le célèbre Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes « Le Poulpe Volant doit toujours avoir un capitaine ».

Allier la citation, l’image et le surnom de l’AS, petite victoire personnelle !

 

Cependant, les 10 minutes douloureuses de gainage imposées par la coach viendront-elles à bout de nos 2 chefs ? Espérons que non, l’AS des poulpes reste malgré tout la plus belle AS de l’IEP : 1ère agence matrimoniale, entrainements intensifs suivis de soirées grenadines, les survivants sont ravis du départ des déserteurs, même si leurs raisons leur échappent (IL Y AVAIT DE LA PLACE POUR DEUX SUR LE RADEAU LE STADE !!).

Kate essayant de convaincre les coureurs de rester avec elle.

 

Enfin, la piste est praticable, (éclairée également, victoire) afin d’être prête à accueillir notre transpiration. Avec la même verve que ce cher Mélenchon, le capitaine nous encourage, malgré les 2 tours qu’il met aux autres coureurs (on s’en remet, vous en faites pas). La coach nous persécute pour notre bien, ayant probablement pour devise « Strong, Sweaty and Exhausted is the new sexy ».

 On prépare le « beach body 2019 » [disclaimer, le LSD ne soutient pas les démarches de régimes pour l’été, chaque corps est prêt pour la plage, nous sommes sur un article de type humoristique].

 

A coup de sprints, de fractionnés, de courses dominicales (bien rares ma foi), l’équipe se prépare doucement mais sûrement pour le Crit. Avec de telles recrues, les Parigots n’ont qu’à bien se tenir ! Flashas, Capi-tal et  bien d’autres coureurs élites vont les envoyer au fin fond des eaux glaciales de l’Atlantique. Nos athlètes sont remontés à bloc, ravalez vos larmes, arrêtons de compter les disparus et préparons les maillots rouges et noirs ! Hâte d’embarquer sur le même bateau pour une nouvelle destination, en espérant ne compter aucun naufragés (quoique on a droit à un quota de 10% de perte, non ? La grenadine n’étant pas du tout responsable de ce phénomène). En attendant, retrouvez nos champions au cross de France, évènement majeur qui figurera dans le prochain numéro de Noël qui arrive très bientôt ! Alors restez avec nous, sortez couverts et ramenez les médailles à la maison !

Si jeune et déjà avec des lunettes aux couleurs de SciencesPo Bordeaux…

 

 

M.S.Jr

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *