Forza FOOTAS

FOOTBALL FÉMININ – Depuis le début de l’année, nos footacagoles enchainent les matchs de qualité, et nous vendent clairement du rêve et ce, même quand elles perdent (faut le faire) mais c’est très rare. Surmotivées, et bien entourées, les Footas font bien plus de sale que le futsal (lol).

Jeudi 15 novembre nos footballeuses ont littéralement éclaté l’INSEC. Cette équipe à SEC n’a pas pu résister face à nos iepiennes surhydratées. Sur un score qui n’a même pas besoin d’être commenté de 5-1 (ouais ouais 5 – 1 ça pourrait être un score de rugby F on sait), elles mettent fin à un match qu’elles ont très largement dominé. Le LSD s’associe aux  capi pour faire un gros gros big up à Marie et Analisa, les deux uniques buteuses du match (5 buts à 2, c’est comme Mbappé & Griezmann). On félicite aussi Solenn qui a remplacé la capi-goal quelques minutes pendant son léger K.O et qui a vraiment assuré, psartek. Après 10 min sur le banc, Maylice reprend ses idées et réintègre sa place – ouf, on a perdu notre goal pour le CRIT. Outre cette large victoire offerte par nos cagoles, les filles nous ont, depuis le début du championnat universitaire, bien régalé la rétine, faut le dire. Fin octobre, elles se sont opposées à INP (équipe 1) et à Kedge (équipe 2) et ont clairement défendu leur statut de joueuses redoutables. A cause d’un mauvais sort jeté par Kedge, les 2 équipes s’inclinent 2-1. Mais, rassurez-vous, nos footas les ont bien faites souffrir : en tenant Jeudi 15 novembre nos footballeuses ont littéralement éclaté l’INSEC. Cette équipe à SEC n’a pas pu résister face à nos iepiennes surhydratées. Sur un score qui n’a même pas besoin d’être commenté de 5-1 (ouais ouais 5 – 1 ça pourrait être un score de rugby F on sait), elles mettent fin à un match qu’elles ont très largement dominé. Le LSD s’associe aux  capi pour faire un gros gros big up à Marie et Analisa, les deux uniques buteuses du match (5 buts à 2, c’est comme Mbappé & Griezmann). On félicite aussi Solenn qui a remplacé la capi-goal quelques minutes pendant son léger K.O et qui a vraiment assuré, psartek. Après 10 min sur le banc, Maylice reprend ses idées et réintègre sa place – ouf, on a perdu notre goal pour le CRIT. Outre cette large victoire offerte par nos cagoles, les filles nous ont, depuis le début du championnat universitaire, bien régalé la rétine, faut le dire. Fin octobre, elles se sont opposées à INP (équipe 1) et à Kedge (équipe 2) et ont clairement défendu leur statut de joueuses redoutables. A cause d’un mauvais sort jeté par Kedge, les 2 équipes s’inclinent 2-1. Mais, rassurez-vous, nos footas les ont bien faites souffrir : en tenant longtemps l’égalité (1-1), les kedgeuses ont bien stressé et ont peiné à remporter le match, pourtant bien soutenues par leur fanfare  et autres kedgeurs surexcités. Elles sont restées dans leur match, soutenues par les encouragements de leur coach Antoine et à l’écoute des ses indications. Bref, nos footas font du très très sale cette année. Ces deux victoires idéologiques passées, et une bonne semaine de vacances permettent à nos footas de revenir plus déter que jamais face à DESPEG (école inconnue au bataillon) le 8 novembre. Elles leur collent un joli “et 1, et 2 et 3, 0” : 3-0. Respect. Elle sont donc à l’affût des 1ères places en poule cette année, ce qui annonce un joli crit parisien. Nos adorées forment une belle équipe, capable de défoncer 17 pizzas et de réveiller les voisins avec Vegedream. On vous laisse avec les mots de Pierre-Alexandre Péraldi, premier soutien et conseil des footas  : “elles s’appliquent beaucoup dans ce qu’elles font. Elles mettent du coeur à l’ouvrage et ça fait plaisir de voir autant de sérieux”, et qui se dit “absolument époustouflé par l’esprit des capitaines”, qui mènent une des plus belles équipes de foot F que l’IEP ait connu.

 

 

 S.M

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *