Un week-end d’évasion porté par une bonne étoile

ÉVÉNEMENT – Le célèbre premier week-end de l’AS s’est déroulé du 12 au 14 octobre, sous le signe du spor(t), de la bonne ambiance et de la convivialité. Comme le LSD ne manque aucun événément où un peu de sport et beaucoup de rafraichissement sont là, on vous a préparé un feedback (comme ton prof qui veut être styley en parlant anglais) de ce moment presque…historique.

 

Bidarray ressemblait donc à ça : 34 rouges & noirs, prêts à en suer sous le soleil écrasant de la côte basque. Bon en vrai c’est pas Koh-Lanta non plus mais l’idée est plutôt de faire appel au sport pour ne pas trop en faire quand même. Ben ouais, c’est bien cool de se baigner dans la Nive après avoir fait de la via ferrata, de s’affronter sur des épreuves de force basque (pelote, tir à la corde, course en sac) mais bon faut pas déconner non plus. Tout sportif qui se respecte ne l’est au fond pas tant que ça : le sport, c’est aussi ça

Crédits photos / AS / LSD

 

ET ça :

Crédits photos / AS / LSD

 

 

Alors, de suite, on dit OUI. L’ambiance était cool, une bonne étoile semblait veiller sur eux. Et c’est en voyant ces photos très CON-viviales, dirons-nous, que le LSD fut encore plus triste de ne pas avoir pu être de la partie. Bah ouais morray tout ce qui est con on adore, sinon on serait pas drôles.  Faute donc  de pouvoir vous livrer de détails croustillants vus de l’intérieur, on a décidé de vous raconter notre week-end évasion à nous. C’était le 15 juillet 2018. En admirant Benjamin Pavard, (je crois pas que vous connaissez, il sort de Alors, de suite, on dit OUI. L’ambiance était cool, une bonne étoile semblait veiller sur eux. Et c’est en voyant ces photos très CON-viviales, dirons-nous, que le LSD fut encore plus triste de ne pas avoir pu être de la partie. Bah ouais morray tout ce qui est con on adore, sinon on serait pas drôles.  Faute donc  de pouvoir vous livrer de détails croustillants vus de l’intérieur, on a décidé de vous raconter notre week-end évasion à nous. C’était le 15 juillet 2018. En admirant Benjamin Pavard, (je crois pas que vous connaissez, il sort de nulle part, il a une frappe de batard), la démarche cassée de Umtiti, les passements de jambes, les crochets à gauche à droite de Kyllian Mbappé, les tirs des deux pieds d’Ousmane Dembélé, la pioche Pogba, les penalty d’Griezmann et …euh… comment il s’appelle…Kanté… et tous les autres, ben nous on s’est vraiment évadés. On s’est rappelé, surement comme ceux à Bidarray, que le sport c’était aussi ça : beaucoup d’amour,  de partage, de passion et de fête. Notre bonne étoile à nous, c’est la deuxième. Et au fait… ON EST CHAMPIONS DU MONDE putain. (Conseil du LSD – arriver en retard en conf et dire “Veuillez m’excuser, mais bon on est champion du  monde”,  et ce, pendant 4 ans).

 

 

S.M 

 

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *