Les Rugboeufs qualifiés et y en a assez

RUGBY MASCULIN – Ils l’onf fait, nos rugboeufs ont remporté le match fatidique pour la qualif. Entre KO technique, jeu de mains, esprit d’équipe et passion ovale, retour sur des performances qui n’ont rien à envier à notre XV national.

Nos rugbymans, à défaut de nous offrir un calendrier des Dieux du Stade (on attend toujours), nous offrent une qualification aux barrages du championnat de France des Grandes Ecoles. Et ben MERCÈ. Nos rugbymans, à défaut de nous offrir un calendrier des Dieux du Stade (on attend toujours), nous offrent une qualification aux barrages du championnat de France des Grandes Ecoles. Et ben MERCÈ.

Le périple de ces 2 dernières semaines a commencé avec un match, non des plus simples, contre l’INSEEC. Nos hommes vaillants ont eu le tort de croire que tout était joué après la première mi-temps, et ont connu un second temps de jeu plus ….angoissant, dirons-nous. Ils avaient planté 2 magnifiques essais : le premier porté par des avants qui font “tous dix kilos tout mouilllés” (dixit Brendan, le capi), et le second, un essai d’arrière bien négocié, applati par le “serial marqueur” Quentin Du Boucheron (Big up à lui qui s’est beaucoup inquiété de son déménagement durant son KO : “putain j’ai déménagement demain”, répétait-il). Mais, la 2nde mi-temps (connue pour être aussi difficile qu’une 3ème mi-temps), fait peur à nos scpistes, troublés par un nouveau 10 de l’INSEEC très très chaud. Et là, on stresse, car à 5min de la fin, 3 essais sont comptabilisés dans chaque camp, mais l’INSEEC mène au score. Mais comme ils sont loin d’être que des boeufs, ils ont vite compris qu’il était urgent de réagir : l’anglais polyvalent Olivier Yates offre la pénalité de la gagne (alors qu’il est 3ème ligne. RESPECT).  Nos rugboeufs sont donc parvenus à arracher une victoire (la 3ème consécutive) sur un score final de 23-22.

Mais, le repos ne fut que de courte durée, puisque une semaine après, nos délicieux sont repartis au combat, pour un match décisif pour la qualification. L’heure était grave en ce jeudi sur les terrains de nos Rugboeufs : l’ENSAM quasi invaincue, était ultra chaud, changés 1h15 avant le match, les écouteurs dans les oreilles. Bref, ça annonçait la couleur. Mais cela n’a pas fait peur à nos rugbyman qui avaient très très faim, prêts “à manger de l’étudiants en Arts & Métiers” (dixit tjrs le même). Dès le début du match, on a vu une équipe super vaillante, qui a énormément plaqué, et bien attaqué. Ils inscrivent un essai en fin de 1ère mi-temps, qui acheva l’équipe adversaire pour le reste de la rencontre. Les mecs étaient clairement cramés quoi, trop malmenés par notre XV Scpiste. Les rugboeufs applatissent 2 autres essais, qui entérinent la défaite pour l’ENSAM. 19-3, c’est dur pour eux. #JesuisENSAM mdr. Mention spéciale pour Brendan qui se lance en “pick and go” comme un pilier alors qu’il est centre, et lache le ballon avant tde l’applatir. OUPS, a-t-il dit askiparait.

Merci pour ces belles victoires, on a hâte de vous retrouver en championnat, et de vous croiser en 3ème mi-temps. On vous laisse avec le mot de Brendan, pas peu fier de ces hommes : “une equipe heureuse , soudée comme c’est pas permis et prête à aller en découdre aux championnats de France des grandes écoles, ce qui n’était plus arrivé depuis 3 ans chez les rugboeufs !”

 

 

S.M

 

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *