Boxe: ThE finAl coUtdOwn !

//Boxe// Elle fait la gow qui connait pas le LSD, notre AS de boxe si frustrée de ne pas pouvoir partir au CRIT ; elle nous a pas answer back à nous les reporters (déter’)

Les rageux diront qu’on a eu peur de se confronter à ces Rocky de l’extrême, ces bêtes de combat, montagnes de muscle qui font des tractions sur du Gradur et des pompes sur les comptoirs de la Victoire…
La vérité c’est qu’on ne peut pas approcher cette secte aussi facilement. Leur maître-guide franc maçonnique ne nous a pas permis de retrouver la fine équipe au sein de leur lieu de formation dans les sous-sols du stade Chaban (askip).

Depuis des décennies qu’ils se tiennent prêt à sortir de l’ombre, afin de ne plus seulement mettre à terre leurs adversaires bourgeois des écoles avoisinantes; le CRIT 2019 était prometteur. Les esprits les mieux renseignés promettaient enfin un sport avec de la sueur, du sang et des larmes, comme le disait ce bon vieux Winston qui ne faisait pas dans la dentelle. Au moment de la révélation du sport mystère par la Fédécrit, nos SPORtifs aux mains gantelés retenaient leur respiration comme lorsqu’on s’apprête à frapper un crochet de la dernière chance.
Alors quand ils ont vu non seulement que le sport n’était pas choisi mais qu’on leur préférait des types en pyjama sur un tapis, rage et désespoir se sont emparés d’eux.

La rage de l’AS boxe après l’annonce du sport mystère, mais plus largement celui de tous quand on nous a donné le nom du thème/LSD

Depuis, des proches les décrivent comme “au fond du trou”, “je ne le reconnais plus, même lorsque je lui propose une soirée intégrale Rocky ou une rétrospective Mohamed Ali, il refuse systématiquement”. Une fois de plus, les jacobins imposent un sport dont ils sont sûrs d’avoir l’avantage avant même que le CRIT n’est commencé.

La rédac’ du LSD a même tenté de venir en aide à l’équipe de judo qui peine à recruter… Notre mascotte de la rédaction que nous appelerons A pour préserver son anonymat affirme qu’il lui suffit de perdre “2/3 kilos” pour rentrer sous les 55kilos. Bon au mois de janvier, après des fêtes assez chargées, il semblerait que ce soit plus “8/9 kilos” (test réalisé dénudé pour se rapprocher au plus de la réalité, enfin à c’qu’on dit)…

Quand à nos boxeurs, impossible de les obliger à perdre leur masse chèrement accumulée à base de poulet et de soirée à la salle à siffloter “This Is thE finAl CountdOwn”
Les boxeurs pourront tout de fois constituer un groupe anti-ultras pour se défendre de ces “sciences pistes réfractaires” contrevenant au bon déroulement de cette rencontre de beuveries sportive et bon enfant…

N.L

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *