Scandale : Les Garonne State Warriors touchés-coulés (explications)

BASKET M – Les célèbres guerriers de l’Etat de la Garonne (traduction lvl 100) ont tristement pris le large face aux ingénieurs de “””polytechnique”””. Comment cette mascarade a t-elle pu se produire ?

 

Ce lundi 21 octobre, nos basketteurs préférés s’étaient rendus à la Nouvelle Salle dans le but d’inonder leurs adversaires. Malgré seulement trois entraînements depuis le début de l’année à cause des travaux de la Halle des Sports, ils ont quand même décidé de se déplacer sous les encouragements intempestifs de leurs collègues féminins, les Totally Spurs (surtout la capitaine et l’ex capi dont nous garderons l’anonymat) et d’une foule en délire. Coup de sifflet de l’arbitre. Le match commence ! Les premiers points sont serrés. 0-2. 2-2. 4-2. 4-4. 6-4. 6-6. 8-6. 8-8. C’est tendu. Le banc tremble. Les esprits s’échauffent. Le sol gronde sous les pas de nos joueurs, surtout parce que l’un deux porte le poids de la Corrèze sous ses épaules (cc Émilien).

 

Au bout du filet…

 

Les choses s’accèlerent au deuxième quart-temps, plein de rebondissements (match de basket, rebondissements…). Après un lancer chevaleresque de Lancelot, les INPiens, menés au score, décident de rager en tentant un môle dès la quinzième minute. Sans succès. Toujours incapables de revenirs au score, INP a donc décidé de mettre en oeuvre un procédé interdit par l’article 433-1 du Code Pénal (CA spotted) : la corruption.

 

“Je faisais mes lacets”

 

Bien que déjà partiellement acquis à leur cause, l’arbitre décida à partir de ce moment là d’agir totalement pour eux en leur offrant des lancers francs sortis de nul part. Sous la complicité de Jeff Tuche/”je porte une casquette à l’envers et je gueule très fort” l’entraîneur adverse, il fera tout pour faire chavirer les Garonne State Warriors. Un marcher ? “Je faisais mes lacets”. Un passage en force ? “C’est de la simulation”. Submergés devant tant d’injustices, nos chers basketteurs ont pris l’eau et se sont échoués sur le score de 34-38. A 600 000 voix 4 points près… Méritaient-ils de gagner ? La question ne se pose même pas vu la pertinence des arguments cités (c’est vérifiable hein voilà). Vous me croyez pas ? Les guerriers de l’Etat de la Garonne auront d’autres occasions de prouver leurs valeurs aux yeux de tous !

Y.A

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *