10km à pied, ça use, ça use !

ATHLETISME Lundi 11 novembre, 10h, une horde de 100 000 bolts s’est élancée dans une course effrénée de 10 km de long.

10 km, facile ! Reportage en pleine immersion dans la seule équipe debout et prête à en découdre, à 9h du matin, un jour férié, dans le froid et sous la pluie bordelaise: j’ai nommé les 100 000 bolts.

Nous étions 15, des 1A, des 3A , des 4A et même des 5A, guidées par la même motivation: finir ce 10 km. Sous le commandement des capis que nous aimons tant, Jeanne, plus connue sous le pseudo de “Tourenjeanne” ou encore “jeanne capi du love” et Vianney alias “Alcatraz”, nous avons commencé par un petit footing histoire ne pas congeler sur place dans ce froid glacial (et aussi de s’échauffer un peu quand même). Ensuite place aux gammes (non je ne parle par de suites de notes musicales propres à notre Banda), il s’agit bien de montées de genoux, de talons/fesses et celui qui demande une capacité de coordination, le mix des champions (montée de genou sur une jambe, jambe tendue sur l’autre). L’échauffement terminé, place à la photo collective: de belles têtes de vainqueurs.

Trop beaux les capis ! Crédits photo/Bear production/LSD

Vint le moment de se séparer pour chacun aller se répartir dans son sas de départ ( – de 55 min pour moi). Le stress commençait à prendre possession de nos corps. Le coup de pistolet retentit et c’est parti, nous voila élancés parmi les 10 000 coureurs. Les 3 premiers km se déroulèrent comme prévus, au sein d’un trio de sciencespistes. L’allure était bonne, tout allait pour le mieux. La course se poursuivit sur encore 7km, dont les 3 derniers furent les pires. Déjà, au 5ème km, on pouvait penser aux 1ers coureurs du relais 2*5km qui avaient fini leur course (3 équipes parmi les 100 000 bolts) alors que nous, nous n’avions fait que la moitié. Le 5ème km fut également l’occasion de prendre un petit rafraîchissement, je parle bien sur d’eau (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé). Arrivèrent les 7ème, 8ème et 9ème km, du pont de pierre à l’arrivée à la place de la bourse. Autant dire, que l’on a du faire un va-et-vient interminable entre Sainte Croix et la place de la Bourse, voyant l’arche de l’arrivée très proche alors qu’il restait encore quelques km à parcourir. Une sensation très frustrante. 10ème km, enfin l’arrivée, sous les applaudissements de la foule en délire. Bilan de la course: positif pour certains, négatif pour ma part ayant fait les derniers km avec une douleur atroce au ventre. Une petite photo s’est imposée ensuite, laissant apparaître nos rougeurs et notre transpiration, de quoi faire une belle comparaison avant/après.

E.B.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *